Mobilité bancaire : et le crédit immobilier ?

Depuis le 6 février dernier, changer de banque et ouvrir un compte courant dans un nouvel établissement est devenu plus facile. Et surtout moins long et coûteux qu’avant. Dans quelle mesure le crédit immobilier en cours d’un particulier qui change de banque est aussi concerné par cette nouvelle mesure ? Quels en seraient les modalités et les avantages ? 
 

Nouveau : le service d’aide à la mobilité

Un client est libre de changer de banque, peu importe la raison. La clôture d’un compte courant est gratuite depuis le 1er janvier 2005 et ne doit entraîner aucun frais. Mieux, depuis le 6 février 2017, les banques sont obligées de proposer un service gratuit permettant de procéder à l’ensemble de ces formalités de transfert de virements réguliers et de prélèvements automatiques lorsque le client en fait la demande. Les créanciers et les débiteurs du client sont alors informés du changement de compte par la nouvelle banque. En signant un mandat de transfert, le client autorise sa nouvelle banque à effectuer le transfert des opérations.
 

Conserver ou …

Avoir un prêt immobilier dans une banque n’empêche pas de changer pour ouvrir un nouveau compte courant ailleurs. Et ce même si une clause du contrat de crédit imposerait à l’acheteur de domicilier ses revenus dans l’établissement prêteur, ces clauses de domiciliation étant considérées comme abusives. Il est donc tout à fait possible de conserver un crédit immobilier dans une banque et de domicilier ses revenus sur un compte courant ouvert dans une autre banque. Le remboursement des mensualités se fait par virement du nouveau compte vers l’ancien.
 

… transférer son crédit immobilier

Mais, dans certains cas, il est financièrement judicieux de transférer son crédit immobilier ou plus exactement de le faire racheter par sa nouvelle banque, surtout si celle-ci se montre très intéressée par le profil de son nouveau client. Pour que l’opération de rachat soit rentable, il faut idéalement remplir les conditions suivantes : la durée actuelle restante du prêt doit être supérieure à celle écoulée, la somme restant à rembourser doit être supérieure ou égale à 50.000 euros, l’écart entre le taux du prêt initial et celui de la nouvelle banque doit être d’au moins un point.

Le niveau actuel des taux d’intérêt étant encore très bas, le courtier en crédit immobilier et assurance emprunteur permet d’obtenir rapidement des simulations fiables pour estimer les économies réalisables en changeant de banque.
 

12 Fév 2017

Ils nous ont fait confiance