Logement abordable, la France bonne élève en Europe

Selon une base de données sur le logement abordable rendue publique par l’OCDE, la France est propriétaire, les Allemands locataires et rares sont les pays, France mis à part, développant une réelle politique de logements sociaux
 
L’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), qui regroupe l’ensemble des 35 pays membres les plus riches, a mené une étude très instructive sur le thème du «logement abordable», c’est-à-dire accessible aux plus modestes et aux classes moyennes, selon Alice Pittini, économiste pour l’OCDE. (http://www.oecd.org/fr/social/base-de-donnees-logement-abordable.htm).

Où l’on apprend que tout compte fait, au niveau européen, les Français propriétaires de leur résidence principale sont particulièrement bien lotis et les Allemands, contre toute attente, un peu en retrait. Par contre, la part des dépenses consacrée au logement tend à augmenter, quel que soit le pays, c’est une tendance lourde à l’échelle de l’OCDE : elle est passée de 20.3 % en 2000 à 22.9 % en 2013. Et elle atteint un niveau encore plus élevé en France : 26.7 % en 2013 contre 23.2 % en 2000.
 

Près de 2 Français sur 3 sont propriétaires de leur logement

En 2014, près de 39% des Français sont définitivement propriétaires de leur logement pour lequel ils ont soit fini de rembourser leur mensualités à rembourser, les Français sont donc 62% à posséder une résidence.

Grâce à un système développé de logements sociaux (19% du nombre total de logements, 4ème score le plus élevé en Europe) et d’allocations logements, la situation des locataires français à bas revenus leur est nettement favorable. En effet, les aides aux logements représentent 0,83% du PIB de l’Hexagone, la deuxième proportion la plus élevée des pays de l’OCDE (derrière le Royaume Uni à 1,41% et loin devant les 0,59% allemand).
 

Et chez nos voisins européens ?

L’Allemagne ne compte qu’une petite moitié de propriétaires (45%). Culturellement, les Allemands sont plus habitués vivre en location qu’acheter. Ce qui s’explique en partie historiquement par la dynamique politique de reconstruction entreprise outre Rhin après-guerre qui a fluidifié l’offre de logements locatifs avec pour conséquence des loyers accessibles et même parfois encadré.

Les pays d’Europe du Sud sont eux par contre des fervents adeptes du patrimoine immobilier. En Italie, Espagne, Grèce, au Portugal, plus de 71% des habitants possèdent leur habitation. Cette forte proportion est liée à une culture ancestrale de la propriété dans les pays du Sud, et au fait que beaucoup deviennent propriétaires grâce à un héritage. 
 

20 Fév 2017

Ils nous ont fait confiance