Maison de vacances, un rêve bien français

L’été sera officiellement là le 21 juin et force est de de constater que l’attrait des Français pour les résidences secondaires reste très fort. Selon une toute récente enquête Elabe pour le Crédit Foncier, 40 % des Français ne possédant pas de résidence secondaire souhaiteraient en acquérir une. La France métropolitaine en compte 3,4 millions sur un total de 34,8 millions de logements, soit 10 % du parc total.

3,4 millions de logements de vacances

À la veille de la seconde guerre mondiale, on comptait seulement 250 000 résidences secondaires en France, souvent réservées aux familles fortunées. L’essor des résidences secondaires va se faire au cours des Trente Glorieuses sous l’effet de l’urbanisation, de l’augmentation du pouvoir d’achat des ménages, de la généralisation des congés payés (1936) et des augmentations successives de leur durée (3 semaines en 1956, 4 semaines en 1969 et 5 semaines en 1982) et enfin du  développement des transports. Au cours des 30 dernières années, le parc de résidences secondaires a progressé de 28 %, à comparer à une hausse de 37 % pour celui des résidences principales. Plus de la moitié d’entre elles (57 %) sont des maisons.

Plus de la moitié des résidences secondaires (60 %) se trouvent dans les 5 régions méridionales. L’Occitanie, qui cumule mer, montage et campagne, est la première région en nombre de résidences secondaires (524 400) devant l’Auvergne-Rhône-Alpes (495 200) et la région PACA (491 200).

Plus d’un Français sur dix

Selon cette étude, 13 % des Français interrogés déclarent être propriétaires d’une résidence secondaire. Il s’agit majoritairement d’un bien qui a été acquis (73 %) ou, dans une moindre mesure, hérité (26 %). La proportion de propriétaires d’une résidence secondaire augmente significativement avec l’âge : faible, à 7 % chez des 25-34 ans, elle passe à 19 % des 65 ans et plus. Une quasi-unanimité quant au choix de la localisation : 40 % de ces résidences détenues se situent en bord de mer !

Très forte envie de bord de mer chez les moins de 35 ans

Ce sont surtout les générations les plus jeunes qui aspirent à devenir propriétaires d’une résidence secondaire : 55 % chez les 25-34 ans contre 20 % pour les 65 ans et plus. La taille de l’agglomération où se situe la résidence principale joue également un rôle dans l’intention d’achat : plus la commune est grande, plus le souhait d’acheter une résidence secondaire est fort. 41 % des répondants qui vivent dans des communes de 2.000 à 20.000 habitants aimeraient acquérir une résidence secondaire alors qu’ils sont 47 % dans les communes de 100.000 habitants et plus. 

Les personnes interrogées désireuses d’acquérir une résidence secondaire se tournent en majorité vers le littoral qui recueille 60 % des intentions des sondés. Le littoral attire encore plus fortement les Franciliens (71 %).

24 Juin 2018

Ils nous ont fait confiance