Les clés d’un premier achat immo réussi

Réussir son premier achat immobilier ne s’improvise pas. Entre les données techniques du montage financier lié au crédit immobilier que vous allez contracter et les termes juridiques du compromis de vente et de l’acte d’achat définitif signé chez le notaire, le chemin est souvent long et parfois peu aisé à emprunter. Heureusement, des professionnels sérieux et compétents sont souvent de bons conseils pour éviter de perdre du temps et de se fourvoyer. Agents immobiliers, notaires et courtiers en crédit immobilier, n’hésitez pas à les solliciter tout au long de votre projet d’acquisition.
 
Déterminer votre capacité d’emprunt

Celle va découler directement de l’ensemble tous vos revenus (salaires, pensions, allocations personnalisées…) diminués de toutes vos charges (impôts, remboursement de crédit encours, pensions alimentaires, …). De nombreuses calculettes sont disponibles sur internet pour estimer les mensualités, la capacité d’emprunt ou encore la durée de remboursement en fonction des taux, montants empruntés et durées de votre prêt souhaités.

Calculez votre budget

En plus de prix d’achat du logement en lui-même et es éventuels frais d’agences, n’oubliez pas d’intégrer les droits de mutation, c’est-à-dire les fameux « frais de notaires ». Comptez environ entre 2 et 3% pour un bien neuf et environ 8% du prix de vente pour un logement ancien, dont 1% environ reviennent directement au notaire. A prévoir également le cas échéant des travaux de rénovation et des charges de copropriété. En consultant les procès-verbaux d’assemblée générale, vous saurez si des travaux sont programmés.

 

Trouver le bon logement au bon endroit

Gardez à l’esprit le seul principe roi de tout achat immobilier : la localisation ! Pour votre résidence principale, prospectez les quartiers bien desservis par les transports en commun, proches des gares, arrêts de bus ou routes. Surveillez aussi la proximité des écoles et des commerces et la quiétude générale du quartier prospecté. Pensez également à la possibilité d’une revente facile.

 

Négocier le prix

Il vous faut bien sûr connaitre l’état du marché et le prix moyen demandé. Il est facile de se faire une opinion rapidement en surfant sur des sites immobiliers comme meilleursagents.com par exemple qui indique le prix au m² dans les grandes villes en France. La négociation sera d’autant plus facilitée que le bien est en vente depuis plus de trois mois ou qu’il présente des défauts tels que rez-de-chaussée, étage élevé sans ascenseur, orientation au nord, vis-à-vis, gros travaux à prévoir… Certains vendeurs peuvent être pressés (succession, divorce, crédit relais en cours…), ils céderont plus facilement. Mettez également en avant la solidité de votre dossier, notamment en matière de financement lors d’un achat avec un crédit immobilier. Un propriétaire préférera toujours s’engager même à un prix inférieur avec un acquéreur solvable.
 

20 Fév 2017

Ils nous ont fait confiance