Les petites annonces immobilières font rêver les Français !

Pour 64% des Français, prendre le temps de scruter les offres immobilières est devenu une activité à part entière, – un hobby pour certains- et ce, même sans aucune intention d’acheter. Une étude du réseau Guy Hoquet l’a bien mis en évidence. Curiosité, information et décoration expliquent cette appétence pour les petites annonces.

Home, sweet home

Le logement, une passion si française … encore une fois démontrée par une récente étude de YouGov pour Guy Hoquet : près de deux tiers des Français (64%) regardent les annonces immobilières (dans les vitrines des agences ou sur internet) alors même qu’ils ne sont pas en projet de location ou d’acquisition. Ainsi, ils sont près d’un quart (20%) à s’y intéresser au moins une fois par mois et 13% à en consulter une fois par semaine. « Qu’ils soient propriétaires ou locataires, tous les Français sont consommateurs d’immobilier », explique Fabrice Abraham, directeur général du réseau.

Imaginer et être au plus près de la tendance

Soucieuses de suivre l’évolution et la tendance du marché, 59% des personnes interrogées expliquent leur comportement par la volonté de se tenir au courant des prix. Cet argument revient notamment chez près des deux tiers des personnes âgées de 55 ans et plus, sans doute plus sensibilisées à la question de la transmission de patrimoine.  

Deuxième argument invoqué, très éloigné de préoccupations purement financières et spéculatives : découvrir le cadre de vie d’autres personnes et s’imaginer leur quotidien (pour 34 % des sondés). Encore plus étonnant, 24 % des personnes interrogées mentionnent la recherche d’idées de décoration pour justifier la consultation d’annonces immobilières en vitrine ou sur Internet.

L’immobilier s’avère donc être également une source de rêve et d’inspiration particulièrement pour les plus jeunes et les femmes (26% de femmes le reconnaissent contre 21% pour les hommes).

3 Mai 2018

Ils nous ont fait confiance