Les charges de copropriété augmentent plus vite que l’inflation

La copropriété s’applique dès qu’un immeuble comporte deux lots au moins appartenant à des propriétaires différents. A l’échelle nationale, elle représente 28 % du parc immobilier et se caractérise par la mutualisation des charges relatives au bon fonctionnement de l’habitat.

Lors d’un achat immobilier envisagé en copropriété, il est indispensable de connaitre en amont le montant des charges du bien, celles-ci ayant un impact direct sur la observatoire des charges de copropriété (OSCAR), les charges ont augmenté trois fois plus vite que l’inflation.

Globalement, les charges sont parties à la hausse de 2% entre 2016 et 2017 alors qu’elles avaient déjà augmenté de 39 % en 2016 et étaient restées pratiquement stables en 2015 (+0,7%). Conséquence : cette augmentation est deux fois supérieure au taux de l’inflation constaté  au cours de cette période (1%), sur le périmètre des dépenses supportées par les copropriétés.

Les postes qui font l’objet de la plus forte hausse sont les contrats d’assurance (+6,7%), les charges de gardiennage (+5%) et les charges de gestion (+3,2%). En espèces sonnantes et trébuchantes, cela se traduit par un montant moyen de charges de 2 856€ pour une surface habitable de 60 m², dont 798€ de chauffage, 582€ de gardiennage, 474€ d’entretien et 174€ d’assurance.

Chauffage et gardiennage

Le chauffage reste de loin le premier poste de dépenses et représente aujourd’hui 28% du budget. L’augmentation des températures moyennes, avec des hivers relativement doux depuis plusieurs années, a pourtant permis d’alléger la note. Ce fut particulièrement vrai en 2014/2015 (-20% sur les charges de chauffage) et en 2016-2017 (-1,1%).

Les charges de gestion ont augmenté de 3,2 %, mais c’est pourtant légèrement moins que les années précédentes du fait d’une meilleure maîtrise des honoraires de base suite à la mise en place des contrats types de syndic lors de l’exercice 2016. Les dépenses d’entretien sont elles aussi mieux maîtrisées : les copropriétés font de plus en plus appel à des mises en concurrence pour trouver des prestataires de qualité à des prix compétitifs.

Ce sont surtout les charges de gardiennage qui ont augmenté : environ +5% entre 2016 et 2017, soit plus de deux fois plus que les exercices précédents, essentiellement en raison de la mise en oeuvre des dispositifs de mutuelle et de prévoyance des postes de gardien et d’employé d’immeuble, ce qui s’est traduit par d’importantes revalorisations salariales.

Envol de l’assurance en 10 ans

En faisant le comparatif sur les dix dernières années, il apparait nettement que les assurances enregistrent la plus forte croissance de leurs coûts sur la période 2007-2017 : +93 ,9%. Autrement dit, les primes ont doublé en un peu plus de 10 ans. Cela s’explique notamment, comme le souligne l’ARC, par un nombre de sinistres par copropriété qui a eu tendance a grimpé, du fait du vieillissement inéluctable du parc immobilier.

Les frais de gestion des syndics ont aussi fortement augmenté (+52,6%). Viennent ensuite les frais de chauffage (+39,9%), les frais de gardiennage (+32,7%), ceux d’entretien (+27,7%) et enfin les dépenses en eau courante (+24,7%).

27 Juin 2018

Ils nous ont fait confiance