Le pouvoir d’achat immobilier devrait encore augmenter.

Pour les professionnels, il est fortement probable que la baisse des prix de l’immobilier conjuguée à celle des taux de crédit immobilier ait comme effet une augmentation du pouvoir d’achat des candidats à l’accession à la propriété. Une situation qui contribuerait au retour des primo-accédants sur le marché.

Tout d’abord, en ce qui concerne l’ancien, une première étude publiée par le Crédit foncier dans son baromètre du 5 janvier 2015 annonce que 40% des professionnels de l’immobilier pensent que les prix dans l’ancien pourraient à nouveau baisser de plus de 5% cette année.


Le réseau d’agences immobilières Century 21
arrive aux mêmes conclusions sans préciser la hauteur de l’effritement des prix qu’il prévoit également.

Toujours selon Century 21, cette baisse conjuguée des prix et des taux d’emprunt aura pour conséquence de voir les jeunes acquéreurs revenir sur le marché, notamment les moins de trente ans.

Ces jeunes candidats à l’accession à la propriété bénéficient d’un contexte on ne peut plus favorable. Une étude du réseau Guy Hoquet nous apprend qu’effectivement « Les primo-accédants, parviennent à concrétiser leurs projets grâce à des taux bas, dans le cadre de biens à des prix inférieurs à 400 000€. »

Selon le Crédit Logement CSA, en décembre 2014, toutes durées confondues, les taux moyens d’emprunt immobilier dans l’ancien étaient de 2.36%.

Depuis le mois de mars 2014, la durée moyenne des prêts accordés est plus importante de plus de six mois. Les primo-accédants, les jeunes ménages en bénéficient. Leur pouvoir d’achat devrait encore augmenter.

24 Jan 2015

Ils nous ont fait confiance