Immobilier : quid du PTZ+ ?

Bien que les taux de crédit immobilier soient à un niveau extrêmement faible, il est toujours possible de bénéficier de prêts aidés, notamment du PTZ+, et par conséquent de réduire encore le coût global du crédit.

Le PTZ, nouvelle version, est entré en vigueur le 1er janvier 2015. Ce prêt à taux zéro destiné à l’acquisition d’un logement neuf ou ancien sous certaines conditions, ou encore d’un logement social vendu à ses locataires, est valable dans sa forme actuelle jusqu’au 31 décembre 2017.

Pour bénéficier du PTZ+ pour l’achat d’un logement ancien, celui-ci doit être dans un état tel qu’une rénovation soit nécessaire, et être situé dans l’une des 6 000 communes rurales réputées éligibles. En outre, que ce soit pour l’achat d’un logement neuf ou ancien, des conditions de ressources sont demandées pour obtenir un PTZ+.

Pour 2015, le revenu fiscal de référence 2013 d’un candidat à l’emprunt célibataire devra se situer entre 22 500 et 36 000 euros/an. Pour être bénéficiaire, il faut également ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux années précédant la demande de PTZ+.

Important : le montant du PTZ+ peut contribuer au financement de l’achat d’un logement à hauteur de 18 à 26 %, et représenter par exemple 100 000 à 150 000 euros pour une personne célibataire. Enfin, en fonction des ressources et de la situation familiale – célibataire, marié, etc. – la durée de remboursement du PTZ+ variera de 8 à 16 ans

27 Jan 2015

Ils nous ont fait confiance