Le dispositif Pinel pourrait être prolongé jusqu’en 2021

Bonne nouvelle, la loi de finances pour 2018 devrait prévoir la prolongation du dispositif Pinel jusqu’au 31 décembre 2021 – il devait s’achever fin 2017 – mais il sera alors probablement recentré, tout comme le PTZ, sur les secteurs où il y a une pénurie d’offre locative.

Loger sa famille et payer moins d’impôt

Le dispositif Pinel permet d’investir dans un logement neuf destiné à la location en tant que résidence principale et qui respecte des plafonds de loyer. En contrepartie, l’investisseur bénéficie d’une réduction d’impôt progressive en fonction de la durée de l’engagement locatif (6/9/12 ans). Pour une durée de location de 6 ans, la réduction d’impôt s’élève à 12 % du montant de l’achat, jusqu’à 21% sur 12 ans dans la limite d’un double plafond de 300.000 euros et de 5500 euros/m².

Outre une fiscalité intéressante, l’avantage du dispositif actuel est de pouvoir louer ce logement à un membre de sa famille, ascendant ou descendant. Il est donc tout à fait possible de loger un enfant ou un parent avant de récupérer le bien pour un usage personnel après quelques années.

Sélectionner obligatoirement une commune dynamique

Mais pour que l’investissement tienne ses promesses, il faut être sélectif sur le choix de la localisation et du logement.

En premier lieu, il faut choisir une commune dynamique conjuguant une démographie en hausse, un faible taux de chômage et une amélioration du cadre de vie (création d’une ligne de tramway, d’une gare TGV ou d’une rocade autoroutière destinée à désengorger le centre-ville..). Certaines villes apparaissent de ce point de vue comme des évidences : Bordeaux, Lille, Lyon, Rennes, Strasbourg, Paris sans oublier toutes les communes visées par le Grand Paris telles que Aubervilliers, Bagneux, Le Bourget, Le Kremlin-Bicêtre, Saclay, Saint-Denis ou encore Villejuif.

Attention néanmoins, dans une même ville, tous les quartiers ne se valent pas : commerces, écoles, secteurs proches des transports et des grands axes autoroutiers sont des éléments à privilégier.

Même démarche pour choisir le logement. Mieux vaut privilégier les programmes qui ont plus d’atouts que la moyenne : espaces verts, architecture originale, une terrasse au calme, un parking … autant d’éléments très appréciés des locataires ! Les petites surfaces type studio de 20 m² sont par contre à éviter pour garantir une bonne rentabilité car les plafonds des loyers correspondants sont souvent beaucoup trop bas.

Pour être certain d’éviter de surpayer le bien, l’idéal est de choisir in fine un programme vendu à la fois à des investisseurs et à de futurs propriétaires occupants et si possible proche de chez soi pour faciliter la gestion et l’entretien.
 

8 Nov 2017

Ils nous ont fait confiance