• Simulation en
    moins de 3 min
    Vous avez besoin d'un prêt immobiler
    au meilleur taux ?
    Offre 100% personnalisée Offre 100%
    personnalisée
    Réponse rapide en 24h Réponse rapide
    en 24h
     
    Meilleurs taux* Meilleurs
    taux*
    Plus de 100 banques partenaires Plus de 100 banques
    partenaires
    *Voir conditions auprès de nos conseillers

Le crédit à l’habitat tourne à plein régime

07 Févr. 2019
Le crédit à l’habitat tourne à plein régime
La production de nouveaux crédits à l'habitat a atteint 203 milliards d'euros l'an dernier, loin du record de 2017 (273 milliards d'euros). En terme de montants accordés pour des prêts à l'habitat, également dénommés production de crédits immobiliers, le millésime 2018 aura été exceptionnel pour les banques.

L'an dernier, la production de nouveaux crédits immobiliers pour les particuliers a donc atteint 203 milliards d'euros, selon les données publiées par la Banque de France. Sur un an, les crédits à l'habitat continuent de progresser vivement à 5,8%, alors que, paradoxalement, le nombre de prêts bancaires accordés est en recul de -3.8% par rapport à 2017.

Un marché tonique

La production de crédits a ainsi franchi la barre des 200 milliards d'euros  pour la quatrième année consécutive. Au cours des années précédentes, la production annuelle de crédit ne dépassait pas les 150 milliards d'euros (source Les Echos). Ce dynamisme provient en grande partie par la faiblesse historique des taux d'intérêt : maintenus au plancher par la politique de soutien à l'économie de la Banque centrale européenne (BCE), ils ont baissé en un an, pour atteindre 1,49 % fin de 2018, selon la Banque de France. Ils ont perdu 12 points de base par rapport à décembre 2017 (1,61 %) et sont à leur niveau le plus bas depuis près de 16 ans.

Mais la remise en cause des soutiens publics (accession à la propriété et investissement locatif privé) et surtout la hausse continue des prix de vente en immobilier résidentiel qui, mécaniquement, augmente le montant des crédits nécessaires, ont également contribué à générer ce très fort niveau de production l'année dernière.

Conditions d'octroi des prêts très assouplies

Tout au long de l'année 2018, les établissements de crédit ont ainsi largement soutenu le marché des crédits immobiliers : les taux sont restés bas et la durée en moyenne des prêts accordés n'a jamais été aussi élevée. Selon les chiffres de l'observatoire Crédit Logement, elle a atteint 216 mois en moyenne en décembre, soit + 10 mois en un an seulement. Plus de 38% des prêts à l'accession ont une durée de 25 ans ou plus. Cette part des prêts à 25 ans et plus atteint même 48.9 % pour les emprunteurs de -35 ans. Toujours plus,  les banques ont amplifié leur stratégie d'accompagnement des jeunes en primo accession notamment, en réduisant aussi leurs exigences en apport personnel.

Les rachats de crédit en nette diminution

Et pourtant, les banques ont cependant octroyé sensiblement moins de prêts en 2018 qu'en 2017 (273 milliards d'euros, record historique). « Ce repli s'explique par la forte diminution des flux de rachats et de renégociations », estime la Banque de France (35 milliards d'euros en 2018 après 113 milliards en 2017). La part des renégociations au sein de l'ensemble de la production de crédits à l'habitat a fondu à 14,6 % en décembre 2018. Ces dernières années, face à la baisse des taux, les ménages endettés avaient été très nombreux à négocier des conditions d'emprunt plus avantageuses. Au début de 2017, les renégociations avaient même atteint plus de 60 % des nouveaux crédits à l'habitat.

Alexandre Lefrançois
Directeur de l'animation du réseau franchisé
Alexandre LEFRANCOIS , a toujours évolué dans l'univers de la finance et du crédit immobilier (HSBC,UCB et GE MONEY BANK en tant que responsable de secteur sur le Val d'Oise). 2014, il décide de rejoindre le Groupe ACECREDIT d'abord comme Animateur de réseau puis aujourd'hui en tant que Directeur de l'animation du réseau franchisé afin de piloter son expansion et la croissance du chiffre d'affaires.