La valeur énergétique des biens de plus en plus importante pour les Français

C’est
la conclusion d’une étude Ademe-Sogreah publiée récemment qui montre que 76%
des Français interrogés estiment qu’un logement peu énergivore vaudra plus cher
dans le futur. Conclusion logique, puisque les énergies pèsent de plus en plus
sur le pouvoir d’achat des Français ; les économies réalisées vont ainsi
être de plus en plus précieuses. Pas étonnant alors de constater que 70% des
sondés accordent au Diagnostic de Performance Energétique (DPE) une importance
particulière, preuve qu’ils l’ont intégré dans le processus d’achat d’un bien,
et y accordent beaucoup d’importance. Cependant, 30% le voient toujours comme
une simple formalité administrative, alors que la valeur énergétique, aussi
appelée « valeur verte », peut représenter jusqu’à 30% de la valeur
marchande d’un bien ! A savoir que la valeur verte, dans sa définition, ne
dépend pas uniquement des dépenses d’énergies, mais aussi de l’accès aux
transports en commun, des matériaux de construction, de la qualité de
l’insertion dans la biodiversité locale…

Pour plus d’information sur le
sujet, vous pouvez consulter le rapport
ici

18 Avr 2012

Ils nous ont fait confiance