La proximité d’un bon établissement scolaire fait grimper le prix des logements

À Paris, être proche d’un collège ou d’un lycée réputé est généralement convoité et joue souvent sur le prix des logements. C’est notamment le cas dans les quartiers bourgeois de l’Ouest parisien. 

Les prix grimpent près des établissements réputés 

Loger à proximité des collèges et lycées les plus convoités a généralement un coût. C’est ce que révèle une étude réalisée par le site MeilleursAgents. En se basant sur les dernières données du ministère de l’Éducation nationale, le site spécialiste en immobilier a dressé la carte des dix meilleurs établissements de la capitale en termes de taux de mentions Très Bien et de taux de réussite au brevet des collèges. Résultat ? C’est le fameux Collège Stanislas (6e arrondissement), dans le Top 10 des meilleurs collèges, qui affiche le tarif le plus élevé avec un prix du mètre carré de 14 939 €. Vient ensuite le collège Pierre Alviset dans le 5e arrondissement avec 13 196 euros du m². La proximité du Collège privé de l’école active bilingue Jeannine Manuel dans le 15e arrondissement permet quant à elle d’enregistrer le prix le moins cher de ce palmarès des dix premiers collèges parisiens, avec 11 342 €/m². Pour les seuls collèges publics du Top 10, les collèges Chaptal dans le 8e arrondissement et Pierre Alviset dans le 5e arrondissement, il faut compter respectivement 12 273 €/m² et 13 196 €/m². À noter que tous les collèges de ce classement affichent un prix au-dessus de 11 300 €/m², alors que les prix à Paris se négocient en moyenne aux alentours des 10 158 €/m².

Attractivité des secteurs proches des meilleurs établissements

À quelques pas du célèbre lycée Janson-de-Sailly, un appartement de 130 m² s’est

vendu à près de 2 millions d’euros. Alors, si les meilleures écoles parisiennes font rêver, habiter à proximité a souvent un coût. « Les candidats demandent de plus en plus à se loger dans un appartement bien “sectorisé” », indique Sébastien Kuperfis, président du groupe Junot Immobilier. Un critère qui peut toutefois paraître surprenant avec le nouveau système de carte scolaire mis en place par l’Éducation nationale. Aujourd’hui, il faut compter

+2,5 % sur le prix de son logement si l’on souhaite déménager dans le secteur d’affectation de l’un des meilleurs collèges publics de la capitale.

De bonnes écoles dans des quartiers moins prisés

Les écoles dans les quartiers les plus onéreux de Paris ne sont pas toujours celles qui enregistrent les meilleures performances. C’est le cas notamment du collège privé Paul Claudel d’Hulst, situé près des Invalides, le quartier le plus cher parmi tous les collèges de la capitale soit 15 624 €/m² en moyenne, qui enregistre un taux de réussite de 100 %, mais avec un pourcentage de mentions Très Bien qui n’est que de 30 %. Ainsi, dans le cadre de son étude, MeilleursAgents a pu observer que de bons établissements se situent dans des secteurs moins prisés où les prix de l’immobilier au mètre carré sont inférieurs aux quartiers du centre de Paris. À l’image du Collège Roland Dorgelès dans le 18e arrondissement avec un prix de 10 814 €/m² et 94 % de taux de réussite dont 54 % de mentions Très Bien. C’est aussi le cas du Collège Honoré de Balzac, dans le 17e arrondissement avec des prix immobiliers à 10 321 €/m² qui avoisinent la moyenne parisienne, mais qui enregistre 100 % de réussite au brevet et un taux de mentions Très Bien de 50 %.

Quel que soit le quartier convoité, il est recommandé de calculer sa capacité d’emprunt avant d’entreprendre les recherches de biens. Une fois l’enveloppe budgétaire de l’emprunteur fixée, la recherche est efficace. Un courtier peut accompagner l’emprunteur dans la réussite de son projet. Il s’occupe notamment de la recherche du meilleur taux mais aussi de la meilleure assurance de prêt immobilier.

7 Avr 2022

Ils nous ont fait confiance