La crise sanitaire rebat les cartes de l’immobilier à Paris ?

Si la crise sanitaire n’a pour l’instant pas bouleversé le marché immobilier, elle a stoppé la folle courbe des prix à Paris. Les prix immobiliers de la capitale se dirigent-t-ils vers un effondrement ?

Marché immobilier à Paris : une hausse des prix de 5,5% contre 7,4%

Selon les notaires du Grand Paris, on passerait d’une hausse des prix « limitée » à +5,5% sur l’année 2020, alors qu’elle était de +7,4% à fin août. Pour rappel, les prix dans l’ancien avaient progressé de plus de 55% entre 2010 et 2020 d’après MeilleursAgents ! Mais la Covid-19 semble avoir changé le climat du marché parisien. Alors que la rareté de l’offre laissait peu de place à la réflexion pour les acheteurs, l’atmosphère en contexte de crise sanitaire semble plus raisonnée. Les acquéreurs étrangers sont moins nombreux et les Français se font plus pointilleux, la négociation est donc plus importante en raison puisque la tension entre l’offre et la demande est moins vive. Le premier confinement a en effet encouragé nombre de Parisiens à songer à un logement plus spacieux avec un extérieur au-delà du périphérique…

Une baisse des prix même en plein cœur de Paris !

On pourrait s’attendre à ce que seuls les quartiers les moins prisés de la capitale soient concernés par cette tendance baissière. Il n’en est rien : les Ier, IIIe et IVe arrondissements, qui composent désormais Paris-Centre, ont connu respectivement des baisses de prix de -0,9%, – 1,3% et -1,8% en octobre d’après MeilleursAgents. En moyenne sur le mois dans la capitale, la baisse est de -0,5%. Pas commun.

Si les IIIe et IVe arrondissements sont les plus touchés par la baisse des prix, c’est parce qu’ils n’ont pas, comme le Ier, la chance d’abriter des lieux aussi exceptionnels que Le Louvre, le Jardin des Tuileries ou encore la place Vendôme. Dans le IVe arrondissement, un appartement de 80 m² situé dans la rue de la Verrerie aurait pu être vendu 14 000€ du mètre carré en début d’année. Après le passage de la Covid-19, il a finalement trouvé preneur au prix de 13 800€/m² comme le rapporte Le Parisien.

Le crédit immobilier meilleur allié des acheteurs à Paris

Si cette nouvelle donne immobilière n’est pas forcément du goût des vendeurs, elle se présente comme une belle opportunité pour les ménages susceptibles d’acheter. Car, les taux du crédit immobilier demeurent historiquement bas. En octobre 2020, à l’échelle nationale, la moyenne des taux du crédit immobilier était de 1,21% d’après l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Mais à plus de 10 790€/m² en moyenne à Paris, ce type de projet s’adresse à une clientèle aisée.

14 Nov 2020

Ils nous ont fait confiance