Investissement locatif : les critères des acquéreurs

Les nouveaux critères des acquéreurs

La crise sanitaire liée à l’épidémie de Coronavirus a bouleversé les comportements des futurs acquéreurs. Si le profil de l’acheteur est identique, les confinements successifs ont modifié les critères essentiels de recherche des acquéreurs. Cette nouvelle perception du logement entraîne une évolution de la demande sur le marché immobilier et pourrait s’installer durablement.

Marché immobilier, la quête d’espace loin des grandes villes

Parmi les critères essentiels nés de l’expérience des confinements successifs se trouve l’espace. Les Français veulent davantage de superficie et d’espace pour y aménager notamment un coin bureau pour le télétravail. Parmi les acheteurs qui hésitent entre le neuf et l’ancien, 81 % ne rejettent pas l’idée de réaliser des travaux. La possibilité d’adapter le logement en fonction des préférences, mais aussi de ne pas faire de concessions sur la localisation (avec un logement moins cher) leur convient.

Les espaces extérieurs (jardin, terrasse ou balcon) sont désormais des critères de recherche indispensables. Une enquête réalisée par le site SeLoger révèle que parmi les futurs acheteurs qui se tournent vers du neuf, 41 % se disent prêts à investir dans une maison afin de bénéficier d’un bien avec une superficie plus généreuse.

Les futurs acquéreurs privilégient la qualité de vie

Conséquences de la pandémie de Covid-19 et des confinements successifs : les Français s’éloignent des grandes métropoles comme Paris ou Lyon et privilégient l’investissement dans des villes moyennes plus attractives. On constate également un intérêt pour le littoral, notamment en région Occitanie. Les prix à Toulouse affichent, par exemple, une hausse de près de 7 % sur les 12 derniers mois (chiffres du mois de juin 2021).

La démocratisation du télétravail depuis mars 2020 a favorisé l’exode vers les « petites » ou « moyennes » villes. Ces dernières offrent en effet la possibilité de répondre à leurs nouveaux critères : acquérir un bien avec une superficie plus grande et des espaces extérieurs à un prix intéressant. Ainsi, la proportion d’acheteurs qui cherchent à investir en zone rurale a été multipliée par quatre sur les 12 derniers mois. Les ménages entre 35 et 45 ans investissent à une heure d’une métropole et conservent leur emploi. Pour ces acquéreurs, un accès de qualité à Internet avec un raccordement à la fibre optique fait partie des critères essentiels.

Avec le déconfinement, la confiance des investisseurs en leurs projets immobiliers est au rendez-vous. 3 Français sur 4 sont confiants quant à la finalisation de leur transaction immobilière. En dépit d’une perception du logement différente par les acquéreurs, la reprise du marché de l’immobilier sera soutenue. Une reprise rendue possible également par les taux de crédit immobilier qui sont au plus bas. Un courtier en crédit immobilier peut accompagner l’emprunteur dans la recherche du meilleur financement. Car il n’y a pas que le taux qui se négocie et qui entre en compte dans le choix de telle ou telle offre de prêt. En effet, d’autres éléments comme la modularité du prêt  peuvent faire pencher la balance.

8 Oct 2021

Ils nous ont fait confiance