Immobilier : des prix inférieurs à 10 000 €/m2 le long du tramway T3A

À Paris, la ligne du tramway T3A offre des opportunités de logements en dessous de la moyenne. Le tracé qui traverse les quatre arrondissements du Sud parisien affiche des prix abordables.

Des prix accessibles au sud de la capitale

La ligne T3a, qui relie le pont du Garigliano, au sud-ouest de Paris, à la porte de Vincennes au sud-est, est utilisée par plus de 200 000 voyageurs quotidiennement. Plus connue sous le nom de tramway des Maréchaux sud, elle dessert 25 stations et traverse les XVe, XIVe, XIIIe et XIIe arrondissements du Sud parisien.

Mise en service en 2006 avant d’être prolongée en 2012 de Porte de Vincennes à Porte d’Ivry, la ligne parisienne de 12,4 km est connue pour être la plus chère. La raison ? C’est la seule ligne de tramway de la capitale qui circule intra-muros. Et pourtant, les logements aux abords du T3a offrent de belles opportunités. En effet, les prix s’affichent en dessous de la moyenne parisienne de 10 000 euros le mètre carré.

À Paris, les portes affichent des prix attractifs

Autour de la ligne T3a, les immeubles présentent des prix avantageux. À Porte de Choisy, station la moins chère, les logements s’affichent à 7 769 euros le mètre carré. Des prix qui restent accessibles, car les biens se situent sur les extérieurs de Paris. Du côté du quartier du Pont du Garigliano, les prix sont en revanche plus élevés, à 9 945 euros du mètre carré. Un écart plus important qui s’explique par la valorisation de ce secteur géographique. La zone du Pont-du-Garigliano abrite en effet une zone d’activités importantes tout en profitant des prix du XVIe arrondissement situé à proximité. Il faut souligner que les Parisiens orientent davantage leur demande au nord des portes. Les zones autour de la ceinture parisienne, même si elles sont plus abordables, n’ont pas le charme des quartiers situés plus au nord.

Les prix chutent dans le sud du XIIe

Ainsi un appartement près de la porte de Versailles, peut se conclure autour de 8 700 euros le mètre carré, alors qu’un peu plus haut, vers Convention, le prix peut atteindre 14 000 euros le mètre carré, selon les professionnels du secteur. Si le tram sert d’argument de vente, les acquéreurs semblent encore privilégier les stations de métro. Entre Porte d’Italie et Porte d’Ivry, dans le XIIIe arrondissement, les prix des logements dégringolent autour de la ligne T3a.

Le déséquilibre est encore une fois important entre les portes des communes du sud et les rues plus au nord. Ici, dans le quartier dynamique de la Porte-de-Choisy, les prix de l’immobilier s’élèvent à 8 000 euros le mètre carré, selon Diane Tran, responsable de l’agence Tahiti Immobilier. En ce qui concerne le XIIe arrondissement, Dalila Bellil, consultante à Foncia Paris Netter constate une chute des prix. Si les appartements se négociaient il y a quelque temps à 9 000 euros en moyenne, la conjoncture actuelle change la donne.

Avec la remontée des taux de crédit et la forte inflation qui pèse sur le pouvoir d’achat immobilier, certains appartements ont du mal à se vendre. Par ailleurs, la consultante ajoute que le quartier autour de Porte Dorée est un endroit prisé qui offre de magnifiques immeubles et un cadre de vie recherché. Pour réaliser une opération immobilière au meilleur coût, l’expertise d’un courtier en crédit immobilier est la solution. Ce professionnel, grâce à ses connaissances fines du crédit et son réseau de partenaires, est un atout de taille pour négocier un financement adapté et au meilleur taux.

17 Déc 2022

Ils nous ont fait confiance