Immobilier : pas besoin de quitter l’Île-de-France pour se mettre au vert !

La région parisienne est associée aux transports bondés, à la pollution, aux embouteillages, ou encore à un prix de l’immobilier de plus en plus inabordable. Et pourtant, l’Ile-de-France ne se résume pas à la capitale et à sa petite couronne ! Bien au-delà du périph et des secteurs surpeuplés, l’Île-de-France regorge de jolis coins verts où il fait bon vivre. Des territoires accessibles par les transports… et accessibles en termes de prix.

En quête de nature et d’espace

Les Franciliens qui ont vécu le confinement dans des petites surfaces en ont rêvé pendant plusieurs mois : une maison à la campagne avec un jardin où travailler en extérieur ! Pour cela, certains ont regardé vers des régions de plus en plus attirantes comme la région nantaise ou la Vendée. Mais il n’est pourtant nul besoin de partir s’installer dans une autre région : l’Île-de-France abrite son lot de communes à taille humaine et de verdure à perte de vue.

Leurs arguments ? Une proximité avec la nature et de plus grands espaces… pour des prix bien plus attractifs qu’en première couronne. Les projets menés dans le cadre du Grand Paris tendent même à réduire les distances entre la capitale et sa grande couronne.

Il n’y a pas que l’Ouest parisien

Cadremploi a d’ailleurs procédé à un classement des villes franciliennes idéales pour des Parisiens en mal de nature, afin de leur proposer une alternative sans avoir à quitter leur emploi dans la capitale.

Le département des Yvelines arrive grand gagnant de ce classement grâce à des communes comme Saint-Germain-en-Laye, Maisons-Laffitte, Montigny-Le-Bretonneux, Versailles et Chatou, qui offrent un cadre de vie agréable, en particulier pour les familles. On y trouve de belles maisons à proximité d’écoles, de crèches ou encore de stations pour prendre les transports en commun. Revers de la médaille : les prix y demeurent élevés, régulièrement au-delà des 5 000€/m² pour une maison. Alors cap vers le sud ou l’Est parisien !

En Essonne, Yerres sort du lot grâce au faible coût du mètre carré pour une maison (3 240€ en moyenne). En Seine-et-Marne, Ozoir-la-Ferrière (3 000€/m²) et Bussy-Saint-Georges (3720€/m²) sont bien desservies depuis Paris via le RER (lignes E et A) et affichent également des prix attractifs.

28 Juil 2020

Ils nous ont fait confiance