Immobilier : les villes au pied des stations attirent

L'immobilier en montage séduit

L’immobilier de montagne au pied des stations de ski séduit, dopé par la crise sanitaire. Retour sur les villes qui attirent le plus.

Les villes au pied des stations de ski plébiscitées

Dans les villes situées en dessous des stations de ski, le prix de l’immobilier se porte bien. Grands espaces, sommets et pentes éloignés de la vie urbaine… La montagne présente de nombreux atouts et permet surtout de profiter d’un cadre de vie où la nature règne en maître. Autant de critères qui sont devenus essentiels pour les acheteurs en quête d’une meilleure qualité de vie depuis la pandémie. D’ailleurs, de nombreux citadins se sont tournés vers les domaines skiables, que cela soit pour leurs résidences principales ou secondaires. À proximité de la montagne, certaines villes bénéficient d’une forte attractivité, comme Chambéry et Albertville. Ainsi à Chambéry, le prix moyen du mètre carré est en hausse de 7 % en un an, selon la chambre des notaires de l’Isère. À Grenoble, les notaires observent une progression des prix des appartements anciens de l’ordre de 4,3 %. En effet, dans les quartiers les plus chers de l’île verte ou de l’hyper centre, les prix médians des appartements se situent entre 2 700 et 3 000 euros du mètre carré.

Les stations et les Grands Lacs séduisent

Comme l’explique Yann Jéhanno, président des agences immobilières Laforêt, ces villes présentent de nombreux atouts, car elles offrent de vastes espaces et un meilleur cadre de vie. Les critères sont réunis pour satisfaire aussi bien des acheteurs qui souhaitent télétravailler que des retraités. Ces villes sont en effet prisées, « par une partie de nos concitoyens qui envisagent d’aller y passer leur deuxième partie de vie », ajoute Yann Jéhanno.

En tête des villes les plus séduisantes, on retrouve celles situées autour des Grands Lacs. À Annecy, il faut ainsi compter près de 5 000/m2 euros en moyenne pour un appartement ancien, selon les chiffres des notaires de Savoie. À Thonon-Les-Bains, les prix sont plus abordables et les notaires du département enregistrent un prix médian de 3 250 euros du mètre carré.

Les stations-villages offrent une alternative au tout-ski

La montagne ne séduit pas que des skieurs. Avec la pandémie, plus d’un Parisien sur dix a quitté la capitale entre novembre 2020 et octobre 2021, selon les chiffres de l’Insee. « Un travail a été réalisé pour offrir des loisirs, et une vie douze mois sur douze, et non plus seulement à la saison des sports d’hiver », souligne Yann Jéhanno. Une alternative au ski qui permet à ces stations d’avoir le vent en poupe. 

17 Nov 2022

Ils nous ont fait confiance