• Simulation en
    moins de 3 min
    Vous avez besoin d'un prêt immobiler
    au meilleur taux ?
    Offre 100% personnalisée Offre 100%
    personnalisée
    Réponse rapide en 24h Réponse rapide
    en 24h
     
    Meilleurs taux* Meilleurs
    taux*
    Plus de 100 banques partenaires Plus de 100 banques
    partenaires
    *Voir conditions auprès de nos conseillers

Immobilier : les prix parisiens peuvent-ils baisser en 2020 ?

30 Déc. 2019
Immobilier : les prix parisiens peuvent-ils baisser en 2020 ?
L'immobilier parisien dans l'ancien a continué de flamber en 2019 en termes de nombre de ventes et de prix. Qu'en sera-t-il en 2020 ?

Contre toute attente, une étude réalisée par la proptech Proprioo.fr et intitulée "Vers un rééquilibrage en 2020 après une année record ?" imagine un scénario de baisse de prix à Paris en 2020, à la faveur de conditions d'emprunt moins favorables. "Le marché de l'immobilier parisien pourrait, d'ici à quelques mois, connaître une stagnation, voire une baisse, avec pour effet un premier rééquilibrage naturel des prix", avance dans un communiqué cette start-up qui emploie une quarantaine d'agents immobiliers.

Un marché en voie de rééquilibrage ?

Proprioo a souhaité valider les tendances ressenties par ses agents depuis le mois de septembre. "Depuis deux ou trois mois, de plus en plus d'acheteurs se trouvent au maximum de leur capacité d'emprunt", et mettent donc la pédale douce sur leurs projets d'acquisition, observe Henri Pagnon co-fondateur de cette agence immobilière innovante.

Son ressenti de terrain, Proprioo l'a donc corroboré par des données traitées par PriceHubble, une société spécialisée dans le "big data" et l'intelligence artificielle. Les analyses effectuées par cette dernière ont mis en évidence une amorce de stagnation des prix dans les 5ème, 8ème et 16ème arrondissements de Paris, au quatrième trimestre 2019 par rapport au troisième trimestre. Mais surtout, sur cette même période, les prix ont même reculé dans les 6ème (-0,10%), 7ème (-1,46%), 10ème (-0,76%), 12ème (-1,63%) et 20ème (-1,06%) arrondissements. Des tendances appelées à perdurer dans les prochains mois, estime Henri Pagnon. Mais sept arrondissements ne font pas Paris qui connait déjà un prix moyen de 10300€/m².

Les taux ne baisseront plus autant

D'autres arguments, susceptibles d'influer ce rééquilibrage du marché, sont avancés. Ainsi, les experts de Proprioo ont observé l'émergence de trois comportements. D'abord, 12 000 ménages par an font le choix de quitter Paris « intra-muros » devenue trop chère. Ensuite, d'autres « anticipent une baisse des prix et décident de reporter leur achat ». Enfin, avec des taux de crédit immobilier au plus bas et qui se stabilisent, « la capacité d'emprunt des acheteurs ne peut plus s'aligner sur l'augmentation des prix ». Rendez-vous dès janvier prochain pour vérifier la pertinence de cette hypothèse…

Alexandre Lefrançois
Directeur de l'animation du réseau franchisé
Alexandre LEFRANCOIS , a toujours évolué dans l'univers de la finance et du crédit immobilier (HSBC,UCB et GE MONEY BANK en tant que responsable de secteur sur le Val d'Oise). 2014, il décide de rejoindre le Groupe ACECREDIT d'abord comme Animateur de réseau puis aujourd'hui en tant que Directeur de l'animation du réseau franchisé afin de piloter son expansion et la croissance du chiffre d'affaires.