Immobilier : les acheteurs restent présents malgré la hausse des prix

Le mois de mai confirme la vitalité immobilière dans les dix plus grandes villes de France. Avec un nombre d’acquéreurs en hausse et des prises de décisions plus rapides, les prix s’y sont envolés (+0,7%) selon l’étude de Meilleursagents.com, leader de l’estimation immobilière en ligne. La moyenne des prix au m² en France est de 2 555 € (+0,4%).

La petite couronne attire

« Avec près de 9 700 € le m² moyen à Paris, la petite couronne apparaît comme le marché de report par excellence des candidats à la propriété cherchant à rester à proximité immédiate de Paris intra-muros » indique Sébastien de Lafond, Président de Meilleursagents.com. Le Val-de-Marne, les Hauts-de-Seine et la Seine-St-Denis profitent de l’euphorie parisienne. Cet afflux d’acquéreurs y entraîne mécaniquement une flambée des prix (+2,1% depuis janvier). Si le Val-de-Marne s’affiche en moyenne désormais à 4 900 €/m², les Hauts-de-Seine à 6 500 €/m² et la Seine-St-Denis à 3 700 €/m², il existe encore de fortes disparités entre les communes d’un même département. Tout en haut du classement se retrouvent les villes les plus proches de la capitale et surtout les mieux connectées au réseau de transport en commun. Ainsi, en Seine-Saint-Denis, Montreuil et Les Lilas caracolent en tête (respectivement 6 000 €/m² et 5 800 €/m²), tandis que Clichy-sous-Bois se positionne encore loin derrière à seulement 2 000 €/m².

Les métropoles ont le vent en poupe

Excepté à Marseille, partout ailleurs, les délais de vente moyens ont gagné jusqu’à huit jours (-2 jours à Nice, -3 jours à Rennes, -4 jours à Strasbourg, -5 jours à Toulouse, -8 jours à Lille…) en raison d’un accroissement du nombre d’acheteurs potentiels. Ainsi, à Strasbourg par exemple, il faut désormais compter plus de 12 acheteurs pour 10 vendeurs et, à Lyon, 13 pour 10. Conséquence : les prix ont fort logiquement grimpé dans toutes ces communes (+0,7%).

Certaines d’entre elles qui semblaient être à la traîne depuis quelques mois par rapport aux premiers de la classe (Nantes, Rennes ou Lyon) ont connu le mois dernier une petite hausse. A l’image de Strasbourg (+0,8%), Marseille (+0,7%) ou encore Lille (+0,8%) où les prix moyens au m² s’affichent désormais respectivement à 2 849 €/m², 2 643 €/m² et 2 603 €/m². Enfin, Bordeaux, en baisse depuis un an après une spectaculaire progression, voit elle aussi ses prix repartir à la hausse en mai.

6 Juin 2019

Ils nous ont fait confiance