Immobilier de luxe, année radieuse pour les biens de prestige

Les maisons de luxe portent le marché immobilier

Grand gagnant de la crise, le marché immobilier de luxe n’a pas faibli malgré l’absence des acheteurs étrangers. Porté par l’intérêt des investisseurs nationaux, la stabilité des prix, la fluidité des échanges et les taux bas de crédit immobilier ce segment affiche une dynamique avec toutefois quelques changements.

L’immobilier de prestige, quels sont les nouveaux critères ?

Si la crise sanitaire n’a pas pesé sur la volonté d’investir dans les biens de prestige, elle a néanmoins eu des effets sur les critères de recherche. Les acheteurs recherchent des biens plus spacieux, de plus de 120 m2, mieux placés avec un espace extérieur plus important. Des critères qui ne font plus l’objet de concession. Avec le développement du télétravail, l’accessibilité du lieu et sa connectivité vont également primer. La volonté de concentrer davantage d’actifs dans le patrimoine immobilier est plus forte qu’auparavant. Face à l’incertitude économique et sanitaire, la pierre demeure plus que jamais la valeur refuge, y compris pour les acheteurs les plus fortunés.  

L’émergence de résidences semi-permanentes

Preuve de l’optimisme du secteur, dans l’immobilier de luxe, les cycles de vente sont de plus en plus courts. L’expérience du travail à distance et les confinements successifs ont fait émerger la notion de résidence semi-permanente. Une clientèle qui louait en location saisonnière préfère aujourd’hui investir dans un bien plus spacieux. Ce nouvel espace a pour vocation d’être occupé autant pour le travail que pour les week-ends ou les vacances. Une résidence semi-permanente où il est possible de vivre en alternance avec sa résidence principale sans rupture de confort. Les biens recherchés doivent donc être faciles d’accès et à proximité d’un réseau d’infrastructures (transports, culture, commerce, santé, etc.).

L’enthousiasme des acheteurs pour l’hexagone

Si les mesures sanitaires ont freiné les acheteurs étrangers, le marché immobilier de luxe est resté particulièrement dynamique. Durant la crise sanitaire, les agences spécialisées ont ainsi enregistré un volume de transactions en hausse de 30 %. La clientèle hexagonale a pris le relais et largement compensé l’absence de clients étrangers. Par ailleurs, un pourcentage important d’expatriés est revenu s’installer en France après le Brexit notamment.

Depuis cet été et l’assouplissement des mesures sanitaires, on assiste également au retour des acquéreurs européens et américains sur le marché immobilier français.

L’immobilier de luxe se tourne vers la province

Les acheteurs français redécouvrent les charmes de leur territoire. Outre l’Île-de-France et la Côte d’Azur, qui concentrent une grande partie des recherches, la demande se porte aussi sur de nouvelles régions, jusqu’ici peu associées à l’immobilier de prestige. Ainsi, la Nouvelle-Aquitaine, la Bretagne et l’Auvergne-Rhône-Alpes sont désormais très demandées. Les stations balnéaires de Normandie et le littoral atlantique connaissent un regain d’intérêt avec un engouement particulier pour le bassin d’Arcachon, Deauville ou encore Saint-Malo. La montagne et les Alpes sont également courtisées et plus spécifiquement les stations haut de gamme comme Megève, Méribel, Chamonix et Courchevel.

Un marché soutenu et des prix stables

Les prix de l’immobilier de luxe sont restés stables malgré la forte demande de ces derniers mois. En effet, l’offre était suffisante pour répondre aux attentes des acheteurs et assurer la fluidité des échanges. Aujourd’hui, le marché de l’immobilier de prestige se maintient autour d’un prix moyen de 1,5 million d’euros. Toutefois, les derniers baromètres indiquent que les investisseurs sont prêts à consacrer davantage à leur projet immobilier. Une tendance qui risque de changer la dynamique des prix de ce segment. Avec des conditions d’emprunt qui demeurent exceptionnelles, le moment est propice pour saisir l’occasion d’investir dans un bien de prestige.

14 Jan 2022

Ils nous ont fait confiance