Immobilier : 40% des acheteurs ont moins de 35 ans

Les Millennials, également appelés génération Y, regroupent l’ensemble des personnes nées entre 1980 et l’an 2000. Perçus comme ayant des caractéristiques sociologiques et comportementales propres, ils représentent désormais 40% des futurs acheteurs immobiliers en France. Une étude récente de l’Observatoire du Moral Immobilier met en lumière cette population qui combine enthousiasme et exigences particulières.

Forte envie d’acheter sa résidence principale

D’un optimisme plus marqué que les autres générations d’acquéreurs immobiliers, les Millennials sont 88% à penser que « C’est le moment d’acheter ». Principale cause de cet excès d’optimisme : leur situation financière passée. En effet, 40% constatent une embellie de leur situation contre 21% pour les autres générations.

Néanmoins, ils sont d’avis qu’il leur est plus difficile d’accéder à la propriété par rapport à ce qu’ont pu connaître les autres générations. « 65% des moins de 35 ans pensent que le chemin vers l’accession est plus tortueux pour leur génération et 63% des autres générations d’acheteurs partagent ce ressenti. Cette perception est le fruit du fossé croissant entre les prix immobiliers et les revenus ainsi qu’une précarisation du marché du travail associée à celle des salaires. » détaille Stéphanie Pécault, Responsable des Etudes chez Logic-Immo.com.

L’achat immobilier est avant tout destiné à une résidence principale (85%). Cible privilégiée pour les promoteurs immobiliers, un quart des Millennials cherche un bien dans le neuf (ils ne sont que 17% au sein des autres générations d’acquéreurs). Et 51% envisagent de vivre en appartement (le chiffre tombe à 39% pour les autres générations). Lucides, ils savent que la contrainte budgétaire va fortement planer sur leurs projets de jeunes acquéreurs immobiliers. Et logiquement, 54% d’entre eux entament leur recherche immobilière en fonction de leur capacité d’emprunt et de leur budget, et non en fonctiondu périmètre géographique de leur future habitation. Plus de la moitié achète un bien en-dessous de 200 000 euros contre 38% chez les autres générations d’acheteurs.

Ultra connectés

Tout au long de leur recherche immobilière, l’outil de prédilection des Millennials est le téléphone portable pour 77% (ils sont seulement 59% à privilégier cet outil chez les autres populations d’acquéreurs). Mais ils ne font pas non plus l’impasse sur l’humain et font appel aux conseils et aux avis de leur famille (77% contre 46% pour les autres générations). Tout comme pour les autres générations, les moins de 35 ans demandent également avis et conseils aux professionnels immobiliers : 88% affirment que l’accompagnement d’un professionnel immobilier demeure essentiel pour la concrétisation de leur projet.

13 Avr 2018

Ils nous ont fait confiance