• Simulation en
    moins de 3 min
    Vous avez besoin d'un prêt immobiler
    au meilleur taux ?
    Offre 100% personnalisée Offre 100%
    personnalisée
    Réponse rapide en 24h Réponse rapide
    en 24h
     
    Meilleurs taux* Meilleurs
    taux*
    Plus de 100 banques partenaires Plus de 100 banques
    partenaires
    *Voir conditions auprès de nos conseillers

Il fait froid ? Pensez à isoler votre logement

15 Févr. 2018
Il fait froid ? Pensez à isoler votre logement
Les températures hivernales, dès lors qu'elles passent sous la barre symbolique de 0 °C comme c'est le cas actuellement sur une grande partie de la France, sont le meilleur des indicateurs en ce qui concerne l'état et de la qualité de l'isolation d'un logement.

Factures de chauffage qui atteignent des sommets, inconfort dû aux courants d'air, parois froides favorisant la sensation d'humidité deviennent ainsi le lot commun des habitations mal isolées thermiquement. Il est alors grand temps de prévoir aux beaux jours des travaux d'isolation synonymes d'économies d'énergie qui amélioreront en plus le confort général tout en valorisant le bien immobilier quel qu'il soit.

Par quoi commencer ?

Les thermiciens estiment que les déperditions énergétiques se répartissent de la façon suivante : 30 % par le toit, 35 % par les murs et fenêtres, 5 % par les ponts thermiques, 20 % par des fuites et 10 % par le plancher. Pour les murs, l'isolation se fait par l'extérieur (ITE) ou par l'intérieur (ITI). L'ITE est la solution la plus performante car elle supprime la majeure partie des ponts thermiques, c'est-à-dire des parties du bâtiment où la barrière isolante est rompue (planchers, coffres de volets roulants, etc.).

Les matériaux les plus utilisés sont les laines minérales (de roche ou de verre) car elles sont faciles à poser et bon marché (de 40 à 70 euros/m2). Les vieilles fenêtres se remplacent aujourd'hui aisément et facilement par du double, voire du triple vitrage.

Un financement aidé et facilité

Plusieurs dispositifs sont à disposition des propriétaires pour diminuer le coût global ou le financer à l'aide d'un prêt, et ce de 25 % à 70 % de la rénovation énergétique. Le plus connu est le crédit d'impôt pour la transition énergétique (Cite). Prorogé jusqu'au 31 décembre 2018 par la dernière loi de finances, il a été recentré sur certains équipements. Les portes d'entrée et les volets isolants ont été exclus et les fenêtres bénéficient encore d'un taux de 15 % mais jusqu'au 30 juin prochain seulement. 

Pour bénéficier du CITE, il faut réaliser les travaux d'économies d'énergie dans sa résidence principale, située en France et achevée depuis deux ans ou plus. Si le crédit d'impôt est supérieur au montant de l'impôt dû, l'excédent est remboursé. Le plafond éligible des dépenses s'élève, par période de cinq années consécutives, à 8.000 euros pour une personne seule et à 16.000 euros pour un couple marié ou pacsé soumis à imposition commune.

Egalement prolongé jusqu'au 31 décembre 2018, l'Eco-prêt à taux zéro permet d'emprunter 30.000 euros maximum sans intérêt afin de financer plusieurs travaux d'éco-rénovation. Ce prêt est attribué aux propriétaires, sans condition de ressources. Les travaux doivent être effectués dans un logement déclaré comme résidence principale, maison ou appartement, et achevé avant le 1er janvier 1990.

Alexandre Lefrançois
Directeur de l'animation du réseau franchisé
Alexandre LEFRANCOIS , a toujours évolué dans l'univers de la finance et du crédit immobilier (HSBC,UCB et GE MONEY BANK en tant que responsable de secteur sur le Val d'Oise). 2014, il décide de rejoindre le Groupe ACECREDIT d'abord comme Animateur de réseau puis aujourd'hui en tant que Directeur de l'animation du réseau franchisé afin de piloter son expansion et la croissance du chiffre d'affaires.