Hausse contenue des taux immobiliers en septembre 2022

Hausse des taux immobiliers

L’augmentation des taux immobiliers se poursuit en cette rentrée de septembre 2022. En revanche, la hausse reste assez contenue en comparaison à celle du début du mois d’août. En effet, si les taux d’emprunt poursuivent leur mouvement haussier entamé depuis le début de l’année, certaines banques semblent s’adapter et affichent de nouvelles solutions. Un contexte favorable aux porteurs de projet disposant d’une capacité d’emprunt suffisante.    

Pas d’atterrissage des taux de prêt immobilier en cette rentrée 

Les taux sont de nouveau orientés à la hausse pour le huitième mois consécutif, mais cette hausse reste maîtrisée en raison notamment du taux d’usure.

Voici, en détail, un point sur les conditions actuelles et l’évolution des taux moyens en ce mois de septembre :

  • sur 7 ans, le taux du marché augmente de 0,05 point pour atteindre 1,55 % ;
  • sur 10 ans, le taux moyen stagne à 1,60 % ;
  • sur 15 ans, le taux du marché passe de 1,70 % à 1,75 % ;
  • sur 20 ans, le taux moyen du marché reste fixe à 1,85 % ;
  • sur 25 ans, le taux du marché dépasse la barre symbolique de 2 % pour s’établir à 2,05 %.

Ainsi, du côté des taux moyens constatés sur le marché, l’effet haussier est très léger, voire indolore, avec un accroissement de seulement 0,05 point sur 7,15 et 25 ans. En ce qui concerne l’évolution du taux moyen sur 10 et 20 ans, il reste inchangé. Du côté des meilleurs taux en revanche, toutes les durées enregistrent des hausses de 8 jusqu’à 19 centimes. Ainsi, le meilleur taux de crédit immobilier sur 20 ans progresse de 0,08 point pour s’établir à 1,48 %.

Les établissements restent ouverts au financement

Le récent repli des Obligations assimilables du Trésor (0AT) 10 ans a permis aux banques de se refinancer. Une baisse du coût de l’argent qui a redonné un peu de souplesse au marché du crédit, comme nous l’expliquions le mois dernier. La tendance à l’accalmie sur la hausse des taux devrait se poursuivre au moins jusqu’au mois prochain. En effet, les conditions d’octroi pourraient de nouveau changer, voire s’assouplir avec la prochaine réévaluation des taux d’usure attendue au mois d’octobre.

De plus, force est de constater que beaucoup d’établissements bancaires restent ouverts au financement et sont prêts à offrir des taux immobiliers favorables aux emprunteurs. Certaines banques affichent même de nouvelles solutions pour conquérir les clients avec le retour du taux variable capé. La relance des prêts à taux variables capés peut en effet permettre de déjouer la contrainte des taux de l’usure puisque le taux de départ est inférieur aux taux fixes constatés du marché.

Accès au crédit avec de meilleures conditions 

En cette rentrée de septembre, le pic inflationniste et la remontée des taux immobiliers depuis janvier 2022 pèsent sur le pouvoir d’achat immobilier des Français. Dans ce contexte, les candidats à l’emprunt pourraient être tentés de reporter leurs projets d’achats. Toutefois, il faut souligner que les taux de crédit restent favorables. Les banques semblent afficher des ambitions de conquête avec des barèmes plutôt stables et des stratégies de financement nouvelles avec le retour des taux révisables.

Dans un marché qui devient complexe, l’accès au crédit au meilleur taux devient une affaire d’experts. Les mesures imposées par le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) continuent de contraindre les établissements qui doivent faire preuve de vigilance lors de l’étude des dossiers emprunteurs. C’est pourquoi il est plus que jamais recommandé aux candidats à l’emprunt de solliciter un courtier en crédit immobilier. Sa mission ? Obtenir les meilleures conditions de financement depuis la consolidation du dossier de demande de prêt jusqu’au déblocage des fonds.

12 Sep 2022

Ils nous ont fait confiance