• Simulation en
    moins de 3 min
    Vous avez besoin d'un prêt immobiler
    au meilleur taux ?
    Offre 100% personnalisée Offre 100%
    personnalisée
    Réponse rapide en 24h Réponse rapide
    en 24h
     
    Meilleurs taux* Meilleurs
    taux*
    Plus de 100 banques partenaires Plus de 100 banques
    partenaires
    *Voir conditions auprès de nos conseillers

Grand Paris : l'âge des propriétaires reste stable mais les budgets ont doublé, voire quadruplé !

13 Novembre 2019
Grand Paris : l'âge des propriétaires reste stable mais les budgets ont doublé, voire quadruplé !
Depuis 20 ans, les Franciliens achètent toujours des surfaces identiques au même âge. Le primo-accédant parisien, lui, a rajeuni mais a besoin d'un budget bien plus important pour devenir propriétaire.

L'âge reste identique

Selon une étude que viennent de publier les notaires du Grand Paris, l'âge médian de l'acquéreur et la surface médiane acquise ont peu changé en 20 ans en Île-de-France et ce, malgré l'évolution à la hausse des prix de vente. En 1998, on achetait en moyenne 65 m² à 39 ans et en 2018, les acquéreurs ont investi à 38 ans dans 67 m².

Cette stabilité s'observe aussi à un niveau plus fin. On achète toujours des surfaces très proches : 44 m² dans Paris, environ 60 m² en Petite Couronne et 80 m² en Grande Couronne. Dans ce dernier secteur, la part des maisons a nettement reculé, passant de 61% à 54% en 20 ans dans le total des ventes. L'âge médian d'acquisition n'a guère changé, excepté Paris intra-muros où il a été avancé de 43 ans (1998) à 40 ans (2018).

En 2018, les 30-39 ans (36% des acquéreurs Franciliens) restent les plus présents (de 33% à Paris à 39% en Seine-Saint-Denis). La part des moins de 30 ans est de 17% en 2018 dans la région, soit un niveau équivalent à celui observé en 1998. De la même façon, la part des seniors évolue peu : 10% des acquéreurs ont 60 ans et plus en Île-de-France, soit la même proportion qu'en 1998.

Un budget multiplié par 4

En ce qui concerne le budget médian d'acquisition, c'est une toute autre histoire, puisque celui-ci s'est fortement renchéri. En 1998, un Francilien dépensait environ 100 000 € pour devenir propriétaire d'un logement en Île-de-France, que ce soit à Paris, en Petite Couronne ou en Grande Couronne. Ce montant a été multiplié par 2,7 en 20 ans dans la région, et plus précisément par 2,9 en Petite Couronne, par 2,2 en Grande Couronne et surtout par 4,2 dans Paris !

Une maison à 40 ans, un appartement à 30 ans et à 60 ans

Les plus jeunes achètent beaucoup plus fréquemment un appartement (80% des acquisitions des moins de 30 ans) tout comme les plus âgés (79% des acquisitions des plus de 60 ans). Entre les deux, la part des maisons augmente jusqu'à représenter 42% des acquisitions des 40-49 ans et même 65% de ces derniers en Grande Couronne. C'est une tendance lourde, déjà visible en 1998, qui correspond sans doute aux modes de vie (présence d'enfants) et qui s'est renforcée sans doute sous l'effet des contraintes économiques (augmentation des prix de l'immobilier).

Les plus grands logements sont achetés en 2018 par les 40-49 ans (alors qu'en 1998, il s'agissait des 30-39 ans). C'est vrai en général pour tous les secteurs de la région et encore plus en Grande Couronne (91 m² en surface médiane), notamment en Seine-et-Marne (95 m²). A l'autre extrémité de l'échelle, les moins de 30 ans achètent tout juste 35 m² dans Paris.
Source ADSN-BIEN - Notaires du Grand Paris

Alexandre Lefrançois
Directeur de l'animation du réseau franchisé
Alexandre LEFRANCOIS , a toujours évolué dans l'univers de la finance et du crédit immobilier (HSBC,UCB et GE MONEY BANK en tant que responsable de secteur sur le Val d'Oise). 2014, il décide de rejoindre le Groupe ACECREDIT d'abord comme Animateur de réseau puis aujourd'hui en tant que Directeur de l'animation du réseau franchisé afin de piloter son expansion et la croissance du chiffre d'affaires.