Financez vos travaux de rénovation, pensez à l’éco-PTZ version 2016

L’éco-PTZ permet de bénéficier d’un prêt à taux zéro de 30 000 euros maximum destiné uniquement à la rénovation énergétique de l’habitat. Il s’adresse aux propriétaires de résidence principale construite avant le 1er janvier 1990. Des nouvelles dispositions applicables depuis le printemps dernier et cet été permettent de le cumuler avec d’autres dispositifs pour favoriser la transition énergétique et réaliser des économies.
 

Financer ses travaux de rénovation énergétique

L’éco-prêt à taux zéro (ou éco-PTZ) finance les travaux d’économie d’énergie et les éventuels frais induits par ces travaux afin de rendre le logement plus économe en énergie, plus confortable et moins émetteur de gaz à effet de serre. Il est accordé aux propriétaires sans conditions de ressources lors de la mise en oeuvre d’un « bouquet de travaux », obligatoirement réalisés par des professionnels qualifiés « Reconnu Garant de l’Environnement » : isolation performante de la toiture, des murs donnant sur l’extérieur, des fenêtres et portes donnant sur l’extérieur ou de l’installation d’un chauffage ou d’une production d’eau chaude sanitaire. Seules les banques ayant signé une convention avec l’Etat peuvent ainsi accorder, après examen des capacités d’endettement, un crédit jusqu’à 30 000 euros à rembourser sans intérêt, sur une période de 10 ans maximum.
 

Eco PTZ édition 2016

  • Nouveau depuis le 1er juillet 2016 : pour effectuer de nouveaux travaux de rénovation, il est possible de demander un second éco-prêt, appelé éco-prêt complémentaire. Les critères techniques à respecter pour ce deuxième éco-prêt sont les mêmes que ceux de l’éco-prêt initial, le montant total des deux prêts ne devant toutefois pas dépasser 30 000 euros. Attention : l’éco-prêt complémentaire doit être souscrit dans les 3 années suivant l’émission du premier emprunt qui, lui, doit être clôturé.
  • Autre nouveauté 2016 : La durée de réalisation des travaux, c’est-à-dire la durée entre la date d’émission de l’offre de prêt et la fourniture des factures justifiant la réalisation des travaux passe de 2 à 3 ans.
  • Enfin, il est désormais possible d’intégrer le financement des travaux de rénovation énergétique dans le financement global du projet d’acquisition.

    A noter : aucun éco-PTZ ne pourra être accordé après le 31 décembre 2018, date d’échéance du dispositif d’éco-PTZ.

30 Sep 2016

Ils nous ont fait confiance