Faut-il investir dans l’immobilier neuf en 2021 ?

Tout savoir sur la défiscalisation immobilière

La pierre suscite toujours autant l’intérêt des Français, et ce malgré une année 2020 hors du commun. Investir dans l’immobilier neuf demeure profitable, à condition de tenir compte des nouveaux critères des locataires. Soucieux de leur qualité de vie depuis la crise sanitaire, ils éprouvent des desiderata qui s’ajoutent à un contexte difficile pour la construction.

Le secteur se tend dans les grandes métropoles

Forcément, les confinements successifs ont fortement ralenti les projets de construction dans le neuf. En mars, l’Observatoire de la FPI (Fédération des Promoteurs Immobiliers) tirait la sonnette d’alarme. Les attributions de permis de construire ont chuté de 65 000 unités entre 2019 et 2020, ce qui représente une baisse de 14,7% ! Même son de cloche du côté des ventes, puisque la FPI a enregistré 40 000 ventes de moins. Le marché du neuf a tendance à se tendre et, de ce fait, les prix augmentent. Surtout dans le cœur des grandes métropoles.

La demande locative évolue

D’ailleurs, la demande locative connaît également une évolution qui ne fait pas forcément le jeu des grandes agglomérations. Au contraire, la crise sanitaire a poussé les locataires à revoir leurs priorités. Après des mois de confinement et de télétravail, les voilà qui rêvent d’espace et de qualité de vie. Un nouvel idéal à prendre en compte si vous comptez investir dans un logement à louer et obtenir une bonne rentabilité. En effet, un appartement bien placé dans une grande métropole trouvera certainement preneur s’il ne dispose pas d’un extérieur.

Dans ce contexte, la meilleure solution reste de suivre les envies des locataires et de miser sur des biens offrant le meilleur confort (balcon ou terrasse, isolation acoustique et thermique) ou un emplacement recherché (proche des commerces et services, bien desservi, secteur calme). L’idée reste d’investir dans un 2 ou 3 pièces en banlieue parisienne ou dans des villes moyennes. Le locataire se trouve proche de toutes les commodités et profite de plus d’espace. Du côté de l’investisseur, celui-ci obtient le futur logement à des prix plus abordables et accède à des rendements intéressants !

Le bon timing en termes de financement

Les aides fiscales demeurent intéressantes, à condition de devenir propriétaire dans les prochains mois. Le dispositif Pinel va en effet évoluer prochainement. Si ce dernier offre des réductions d’impôts avantageuses, entre 12 et 21% selon l’engagement de mise en location (entre 6 et 12 ans), les conditions seront moins attractives dès janvier 2023. Et quelle sera l’évolution des taux du crédit immobilier à cet horizon ? La seule certitude, c’est qu’ils sont aujourd’hui à leur niveau plancher, sous les 1% en moyenne sur 20 ans !

15 Juin 2021

Ils nous ont fait confiance