Entre jeunes et seniors, le fossé de la propriété se creuse

Une étude publiée au début du
mois de Mai par le Conseil Supérieur du Notariat fait le point sur les chiffres
de l’immobilier sur l’année 2011 et présente notamment une segmentation des
acquisitions dans l’immobilier par type de population. Parmi les conclusions
notables, on peut relever que la part des transactions réalisées par des
acquéreurs de moins de 30 ans est en baisse sur les deux dernières années.
Cette part s’établit en effet à 16,6% pour l’année 2011, contre 18,3% en 2010
et 19,6% en 2009, alors que la population des moins de 30 ans en France est
stable sur la même période. A l’inverse, les acquéreurs de plus de 60 ans sont
de plus en plus nombreux, avec une part qui s’établissait à 12,5% en 2009, puis
12,3% en 2010, pour atteindre les 14,5% en 2011. Le CSN explique cet
investissement grandissant des seniors par le fait que la pierre représente une
valeur refuge, notamment comparée à l’assurance vie. Le fossé de l’accession à
la propriété se creuse donc de plus en plus entre les seniors et les jeunes.
Cette conclusion vient soutenir celle du profil de l’emprunteur, publié en
janvier dernier par ACE, et qui montrait une part des jeunes emprunteurs de
moins de 30 ans en baisse contre une hausse des seniors. Certaines évolutions
conjoncturelles, telles que la disparition du PTZ+ ou le durcissement des
conditions d’octroi de crédits immobiliers, ne devraient pas inverser la
tendance à court terme.

Pour consulter les autres chiffres de l’étude, cliquez ici

15 Mai 2012

Ils nous ont fait confiance