En 2021, mieux vaut vendre avant d’acheter sa nouvelle résidence principale

Vendre avant d'acheter est conseillé en 2021

L’année 2021 débute dans un contexte incertain, avec un risque de ralentissement de l’activité immobilière. Dans ce contexte tendu, il semble primordial pour les secundo-accédants qui souhaitent déménager de vendre leur résidence principale avant d’en acquérir une nouvelle. Car en prenant le problème dans l’autre sens, ils pourraient être pris par le prêt relais.

Le marché immobilier avance les yeux bandés

Selon une enquête menée par Immonot.com, l’incertitude règne sur les prix de vente du secteur immobilier en 2021. C’est en tout cas le sentiment de la majorité des études notariales interrogées. Le nombre d’acquéreurs, en léger recul, n’est pas en cause, bien que la crise sanitaire réduise le nombre de dossiers finançables (métiers touchés par les restriction sanitaires) ; c’est surtout le volume de biens à vendre qui pourrait chuter. Dans cette situation, 84% des notaires interrogés préconisent aux secundo-accédants de vendre leur lieu de résidence principale avant d’investir dans un nouveau bien.

Vers davantage de négociations ?

Les professionnels de l’immobilier s’abstiennent, pour le moment, de pronostiquer quelconque tendance du marché immobilier devant tant d’inconnues. MeilleursAgents anticipe néanmoins un recul des prix. Selon Thomas Lefebvre, directeur scientifique du site, « le marché immobilier ne sortira pas indemne de la crise économique […], sans toutefois s’effondrer ». Les taux attractifs du crédit immobilier et les assouplissements en matière d’accès à l’emprunt devraient permettre de limiter cette baisse des prix pour 2021, à 1 ou 2%. Si un reflux devait se confirmer, cela impliquerait des négociations accrues, et le risque de vendre à un prix inférieur. Mieux vaut donc garder patience et vendre avant tout nouvel achat immobilier !

La limite du prêt relais en 2021

Pour changer de bien immobilier sans avoir à attendre la vente de l’ancien logement, certains décident de souscrire un prêt relais. Celui-ci permet en effet d’obtenir une avance calculée en fonction du prix de vente de l’ancien bien. L’emprunteur dispose ensuite de 12 à 24 mois pour effectuer la vente et rembourser le prêt relais. Vu le contexte économique actuel, souscrire un prêt relais pourrait être risqué. Si la vente n’aboutit pas, l’emprunteur pourrait être amené à baisser le prix de vente pour écouler le bien, ce qui représente un manque à gagner.

1 Fév 2021

Ils nous ont fait confiance