• Simulation en
    moins de 3 min
    Vous avez besoin d'un prêt immobiler
    au meilleur taux ?
    Offre 100% personnalisée Offre 100%
    personnalisée
    Réponse rapide en 24h Réponse rapide
    en 24h
     
    Meilleurs taux* Meilleurs
    taux*
    Plus de 100 banques partenaires Plus de 100 banques
    partenaires
    *Voir conditions auprès de nos conseillers

Des taux moyens historiques en juin : 0,99 % sur 15 ans !

18 Juillet 2019
Des taux moyens historiques en juin : 0,99 % sur 15 ans !
Très attendus, les chiffres de l'observatoire Crédit Logement / CSA ont confirmé la baisse des taux de crédits immobiliers à un plancher jamais vu. En juin, ils ont atteint 1,25% toutes durées confondues et hors assurance, soit un niveau de plus de 4 fois inférieur à celui du début des années 2000. Les jeunes ménages en sont les premiers bénéficiaires.

Divisés par 2 en 4 ans

Les professionnels n'en reviennent pas : emprunter pour acquérir un bien immobilier coûte chaque mois moins cher depuis le début de l'année. En juin, le taux de crédit moyen s'établissait à 1,25% (1,17% sur 20 ans), contre 1,44% il y a six mois, selon Crédit Logement. "On n'a jamais connu un paysage aussi favorable aux projets immobiliers des ménages, qui s'endettent depuis un an à un taux inférieur à l'inflation", analyse l'économiste Michel Mouillart pour l'Observatoire Crédit Logement dans Le Figaro Immobilier. Effectivement, dans le détail, les taux moyens d'emprunt sur 15 ans s'établissent à 0,99 %, 1,17 % sur 20 ans et 1,39 % sur 25 ans. Sur 15 ans, c'est la première fois qu'ils tombent sous le seuil de 1% (après 1,02% en mai). A tire de comparaison, fin 2015 ils étaient encore au-dessus de 2%. Ils ont donc été divisés par deux en moins de quatre ans.

25 ans et plus en moyenne, avec un apport moindre

"La baisse des taux d'intérêt a rendu possible cette évolution: l'amélioration des conditions de crédit a permis d'atténuer la détérioration de la solvabilité des emprunteurs affectés par la hausse des prix de l'immobilier et par la dégradation des soutiens publics". Concrètement, cela signifie que la durée moyenne des prêts accordés s'allonge toujours, pour atteindre 228 mois au 2ème trimestre 2019. Les prêts de 25 ans et plus représentent désormais 42,3% de la totalité des crédits immobiliers accordés aux particuliers. Ceux inférieurs à 15 ans passent sous la barre des 9%. "Jamais les durées des prêts bancaires classiques n'avaient été aussi élevées", précise l'Observatoire. Les banques ont également fait preuve dans le même temps de beaucoup plus de souplesse sur le montant de l'apport personnel. "45% des emprunteurs avaient un apport inférieur à 10% en 2018, contre 33% en 2013", constate Michel Mouillart."

Un besoin de financement à la hausse

Le prix de l'immobilier, ainsi que le revenu des ménages emprunteurs en faible augmentation depuis le début d'année, impactent à la hausse le coût des opérations immobilières financées par le crédit. Celui-ci augmente toujours (+ 3,5% pour le 1er semestre en glissement annuel). Il faut désormais 4,4 années de revenus contre 4,3 années de revenus il y a un an à la même période.

Un bémol néanmoins : si les taux de crédit baissent pour le plus grand bonheur de la majorité des acquéreurs, le poste « assurance » reste fixe et devient proportionnellement plus important. "Il est de plus en plus fréquent que des emprunteurs de plus de 50 ans ayant des problèmes de santé, et qui s'acquittent donc d'un coût d'assurance important, ne parviennent pas à obtenir leur financement", déplore Ulrich Maurel, président de la compagnie européenne du crédit.

Alexandre Lefrançois
Directeur de l'animation du réseau franchisé
Alexandre LEFRANCOIS , a toujours évolué dans l'univers de la finance et du crédit immobilier (HSBC,UCB et GE MONEY BANK en tant que responsable de secteur sur le Val d'Oise). 2014, il décide de rejoindre le Groupe ACECREDIT d'abord comme Animateur de réseau puis aujourd'hui en tant que Directeur de l'animation du réseau franchisé afin de piloter son expansion et la croissance du chiffre d'affaires.