Travaux : quelles exonérations fiscales ?

Le CITE ou crédit d’impôt pour la transition énergétique.
Que vous soyez propriétaire ou locataire, vous pouvez bénéficier du CITE ou crédit d’impôt pour la transition énergétique. Ce crédit d’impôt est notamment valable pour les travaux liés à l’achat de matériaux d’isolation thermique des parois vitrées, des murs extérieurs et de la toiture, également pour l’achat ou le remplacement de chaudière et assimilés, pour l’achat d’équipement de production d’eau chaude fonctionnant à l’énergie renouvelable et enfin à l’achat d’une chaudière à condensation fonctionnant avec une source d’énergie renouvelable. Depuis 2014, le taux de crédit d’impôt est de 30 %, selon un plafond de 8000 euros pour une personne seule et 16 000 euros pour un couple, auquel peuvent s’ajouter 400 euros par personne à charge. Notez que pour bénéficier de ce crédit d’impôt, depuis 2015, il est nécessaire de faire appel à des entreprises bénéficiant du label RGE (Reconnu Garant de l’environnement).

Crédit d’impôt pour l’installation d’équipements destinés à l’aide aux personnes âgées ou handicapées.
Là encore, pour bénéficier de ce crédit d’impôt, vous pouvez être locataire ou propriétaire, du moment qu’il s’agit de votre résidence principale. Les travaux exonérés concernent aussi bien les équipements sanitaires, tels que baignoires, cabines de douche, WC, que des équipements d’accessibilité, comme appareil élévateur, barre d’appui ou système d’alerte. Le taux de crédit pour ces travaux est fixé à 25 % des sommes engagées. La même entreprise doit par ailleurs fournir l’équipement et s’occuper de l’installation. Un plafond est également prévu de 5000 euros pour une personne seule et 10 000 euros pour un couple marié ou pacsé, auquel peuvent s’ajouter là aussi 400 euros par personne à charge.

9 Déc 2015

Ils nous ont fait confiance