Bilan du marché immobilier français en 2022

Bilan du marché immobilier en France

Le contexte économique global pèse sur le marché immobilier. Résultat : la dynamique est faible et les résultats sont un peu ternes dans toutes les grandes villes françaises.  

Vers une normalisation des prix du marché

À l’exception de Marseille qui s’est véritablement démarquée avec une nouvelle hausse de +1 % sur un mois, en juin dernier, la majorité des grandes villes ont vu leurs prix se stabiliser ou du moins ont peu progressé. C’est ce que révèle le dernier baromètre national des prix de l’immobilier publié par le site Meilleurs Agents. Ainsi, sur le mois de juin 2022, les prix sont restés stables à Bordeaux, Nantes et Toulouse (0 %) et ont peu bougé à Paris et Rennes (+0,1 %). Pour certaines villes, la pression haussière fait un peu mieux, mais reste faible comme pour Nice et Lille (+0,5 %) ou encore Lyon (+0,4 %).

Sur un an, avec +6,1 % de croissance sur ses prix immobiliers, la cité phocéenne fait désormais la course en tête. Les prix à Marseille augmentent en effet quatre fois plus qu’à Toulouse (+1,6 %) et près de six fois plus qu’à Lyon et Nantes (+1,1 %).

Manque de dynamisme en 2022

L’activité est terne depuis le début 2022 et indique un ralentissement général de l’immobilier. En effet, la dynamique des six premiers mois de 2022 dénote par rapport aux années précédentes. À titre d’exemple, alors que les prix au niveau national avaient respectivement progressé entre janvier et juin de +2,5 % en 2018 et de +3,4 % en 2019, ils n’ont augmenté cette année que de +1,7 %, sur la même période. En ce qui concerne les six premiers mois de 2021, les chiffres avaient connu des records suite au Covid avec une hausse de +3,8 % sur l’ensemble du territoire. Un constat identique pour l’ensemble du marché immobilier français, exception faite de Marseille et des villes périurbaines qui affichent une belle dynamique. Ainsi, le marché dans son ensemble affiche un rythme de croissance plus lent par rapport aux deux dernières années. Une situation qui ne devrait pas s’arranger avec la remontée des taux immobiliers.

Sur le marché immobilier, la demande reste forte 

Alors que l’ambiance sur le marché immobilier témoigne d’un ralentissement, la demande reste forte. Comme en témoigne l’indicateur de Tension immobilière qui affiche près de 20 % à Paris intra-muros et dans la majorité des 10 grandes métropoles françaises, selon les données de MeilleursAgents. En trois mois, cet indice a même augmenté de trois points en moyenne dans les plus grandes villes du territoire. Les projets des Français pourraient toutefois être impactés sous l’effet de la pression inflationniste qui pèse sur le pouvoir d’achat immobilier. Face à la remontée des taux, il paraît incontournable de faire appel à un professionnel pour optimiser ses chances d’être financé. Un courtier en crédit immobilier permet grâce à sa connaissance fine du crédit et son réseau de négocier les meilleurs taux selon le profil et le type de projet à réaliser.

31 Août 2022

Ils nous ont fait confiance