Baisse des taux de l’usure : bonne ou mauvaise nouvelle ?

Baisse des taux de l'usure

La Banque de France a officiellement raboté les taux d’usure pour le deuxième trimestre 2021. Ils perdent 0,05 point sur les prêts de 10 à 20 ans (2,52%) et 0,07 point sur les prêts supérieurs ou égaux à 20 ans (2,60%). Cette baisse a pour conséquence d’exclure certains emprunteurs de l’accès à l’emprunt.

Le taux d’usure pour réguler les pratiques bancaires

Le seuil d’usure est fixé par la Banque de France tous les trois mois, afin d’instaurer un indicateur maximal. Le taux annuel effectif global (TAEG) ne doit pas le dépasser. Celui-ci intègre à la fois le taux de crédit de la banque, les frais de dossiers, les assurances et garanties.

Le plafond défini par l’institution centrale protège les consommateurs contre d’éventuelles dérives de la part des banques. Par la même occasion, ce procédé crée une régulation de la concurrence entre les établissements financiers. Néanmoins, le seuil maximal réduit le nombre d’emprunteurs éligibles au financement.

Une décision qui s’avère peu profitable pour certains emprunteurs

Pour être finançable, le TAEG doit respecter le taux d’usure maximal. Un courtier en crédit immobilier peut aider à optimiser le dossier de l’emprunteur. Ce spécialiste du financement compare les offres sur le marché et négocie le meilleur taux. Il recherche également la meilleure offre d’assurance pour baisser le coût total du financement. Autre levier qui permettrait aux emprunteurs impactés par la baisse des taux de l’usure d’être finançables : augmenter leur apport personnel. Plus ce dernier est conséquent et plus le taux nominal concédé par les banques sera avantageux. Par ailleurs, plus l’apport augmente plus le montant à emprunter baisse, diminuant avec lui les intérêts.

Malgré la baisse des taux de l’usure, les meilleurs profils peuvent continuer de profiter des taux bas actuels pour développer leur patrimoine. Les taux mini sur 15 et 20 ans s’établissent respectivement à 0,65% et 0,80%. Le recours à un courtier en crédit immobilier permettrait aux meilleurs dossiers de trouver le financement au meilleur taux mais aussi et surtout aux meilleures conditions. En effet, le courtier négocie le meilleur crédit et livre de précieux conseils notamment sur les dispositifs de défiscalisation si l’emprunteur envisage un investissement locatif dans le neuf (Pinel) ou dans l’ancien avec travaux (Denormandie).

14 Avr 2021

Ils nous ont fait confiance