Avoir un Plan ou un Compte Epargne Logement rassure les banques

Depuis une quarantaine d’années, l’épargne logement est l’un des produits d’épargne préférés des Français. Le Plan d’Epargne Logement (PEL) et le Compte Epargne Logement (CEL) permettent à la fois d’épargner et de cumuler des droits à emprunt pour l’achat, la construction ou la rénovation d’un bien immobilier.
 

Les droits à emprunt sont ouverts à partir de 18 mois d’épargne pour le CEL et de 48 mois pour le PEL. Les taux d’épargne sont actuellement de 1,5% pour le CEL et de 2,5% pour le PEL. En revanche, les taux d’emprunt sont de 2,25% pour le CEL et de 4,20% pour le PEL, pour un montant qui varie selon les droits acquis au cours du temps.
 

A première vue, ces taux se situent au même niveau que les emprunts classiques pour le CEL et bien au-dessus pour le PEL. On peut donc s’interroger sur l’utilité de ces dispositifs à l’heure actuelle, où les taux en vigueur sont particulièrement bas.
 

D’autant que les montants que l’épargnant pourra emprunter sont limités : l’emprunt est plafonné à 92 000 euros lorsque le futur acquéreur a misé à la fois sur le CEL et le PEL. 

 

Il faut en réalité voir les avantages du PEL et le CEL ailleurs… 

 

Actuellement, l’enjeu n’est pas d’obtenir des taux de crédits intéressants, mais un accord de la banque pour l’attribution d’un emprunt immobilier. Or, le fait d’avoir pu épargner sur les CEL et PEL constitue un argument de poids quant à la solidité et la fiabilité de l’emprunteur.
 

Par ailleurs, cette épargne logement présente de nombreux atouts en matière de succession : si les deux dispositifs sont bien inclus dans le patrimoine, les droits acquis sont transmissibles aux ayants-droits. Un avantage de taille en prévision de la remontée des taux d’intérêt, même si celle-ci n’est pas prévue dans les prochains mois.

 

A vos calculettes ! Simulez le coût de votre emprunt avec ACE Crédit.

25 Fév 2015

Ils nous ont fait confiance