Agent immobilier ou chasseur d’appartement ?

Le logement idéal, à la fois bien placé, suffisamment grand, astucieusement agencé à un prix attractif… on en rêve tous. Mais sa recherche s’apparente parfois à une quête fastidieuse, dévoreuse de temps et d’énergie. Il est alors judicieux et tellement moins stressant de s’adjoindre les services de professionnels de l’immobilier qui vont mettre au profit leurs réseaux et leur talent pour trouver et acheter enfin son futur « chez soi », les Français étant toujours très férus d’investissement immobilier.

Agent immobilier ou chasseur d’appart’, à qui confier alors sa recherche ? Font-ils le même métier et obtiennent-ils les mêmes résultats ?

La principale distinction entre ces deux professionnels tient au fait qu’ils ne travaillent pas pour les mêmes personnes. Leurs objectifs, leurs façons de travailler et leur disponibilité ne sont donc pas les mêmes non plus.

Missions différentes

Un agent immobilier est mandaté officiellement par un propriétaire pour vendre son bien immobilier. Il va l’évaluer, diffuser les informations le concernant, effectuer les visites et enfin mener la transaction à son terme. Sa rémunération (qui, d’ailleurs, est souvent à charge de l’acquéreur) dépend du prix de vente finalisé. Son intérêt est donc de vendre vite au plus offrant.
 
Professionnels arrivés dans les années 2000 sur le marché de l’immobilier en France, les chasseurs d’appartements travaillent exclusivement pour l’acquéreur potentiel qui n’a ni la possibilité (il n’est pas sur place ou n’est pas en capacité de se déplacer) ni le temps (horaires de travail décalés, multiples déplacements professionnels) de prospecter lui-même pour mettre la main sur le bien qu’il souhaite acheter avec ou sans capacités d’emprunt de celui-ci et de l’accompagner dans les démarches administratives.

Cadre légal identique

Chasseur d’appartement et agent immobilier sont soumis à la même réglementation (loi Hoguet) et doivent impérativement être titulaire d’une carte professionnelle délivrée par la Préfecture.

5 Avr 2017

Ils nous ont fait confiance