Acquisition avec travaux : un financement à prévoir !

Vous venez de dénicher l’appartement de vos
rêves : emplacement, agencement, cachet et même le prix… Tout est
idéal ! Mais la mention « à rafraîchir » ou « travaux à prévoir » qui
figurait sur l’annonce était bien justifiée : en plus du crédit pour
l’acquisition de votre nouveau bien immobilier, vous allez devoir prévoir un
budget travaux conséquent.

 

Pour vous lancer sans risque dans une telle
opération, commencez par établir un plan de financement précis dans lequel vous
détaillerez les différents coûts, à la fois pour l’achat du bien (prêt,
assurances, frais de notaire, frais éventuels d’agence immobilière…) et pour la
réalisation des travaux.

 

Une fois l’acquisition conclue chez le notaire,
vous pourrez finaliser votre financement auprès de l’établissement bancaire que
vous aurez choisi. Il vous faudra ensuite lui présenter les factures pour
débloquer les fonds nécessaires, au fur et à mesure de l’avancement des travaux.

 

Souscrire un
prêt global acquisition + travaux peut s’avérer pratique

L’avantage du prêt global réside dans les modalités
de remboursement : le plan d’amortissement peut en effet prévoir, selon les
besoins, un différé des mensualités soit à la date de fin des travaux, soit
même à la date d’emménagement. En attendant, le remboursement ne concerne que
les intérêts sur les sommes déjà débloquées.

 

Le montage complet du projet peut s’avérer assez
complexe, mieux vaut donc vous entourer des conseils d’une entreprise générale
tous corps d’état qui effectuera une évaluation au plus juste des travaux à
réaliser, ainsi que des avis éclairés d’un courtier en crédit immobilier pour
le montage financier.

3 Juil 2013

Ils nous ont fait confiance