Acheteurs, négociez le prix de votre logement !

Le marché immobilier étant actuellement nettement en faveur des acheteurs (sauf à Paris, toujours très recherché), ces derniers sont souvent en position de force ce qui leur laisse une réelle marge de négociation du prix lors de l’acquisition d’un bien. Pour augmenter ses chances d’acheter son appartement ou sa maison au meilleur prix et de trouver ensuite la meilleure offre de crédit immobilier, il convient de ne pas confondre vitesse et précipitation (les vendeurs sont souvent plus pressés d’effectuer la transaction que les acheteurs). Autrement dit, être à la fois vigilant sur la qualité du bien convoité et réactif dans sa prise de décision, en ayant pris le temps de bien connaitre le secteur et de préparer son dossier de financement.
 

Mener l’enquête

Faire une étude de marché pour pouvoir comparer différentes offres et être capable d’estimer une fourchette de prix est évidemment un préalable indispensable. Dans l’estimation d’un prix de vente, plusieurs facteurs sont pris en compte : la superficie du bien, le quartier (proximité des transports, des écoles, des commerces), le standing, l’exposition et l’orientation du bien, la qualité des parties communes pour un appartement. La consultation d’annonces en ligne est une solution simple pour se faire une idée du prix du marché, de même que, par exemple, le site Immoprix sur les chiffres de l’immobilier fournis par les notaires de France (hors Ile de France).
 

Focaliser sur les défauts de l’habitation

Un appartement en rez-de-chaussée, un appartement en étage élevé et sans ascenseur, un logement bruyant (près d‘une route) ou mal exposé (au nord, avec du vis-à-vis) font partie des biens immobiliers faciles à négocier. Idem si le logement nécessite des travaux importants, comme l’installation d’une nouvelle cuisine ou la mise aux normes de l’électricité.
 

Connaître les raisons de la vente

La marge de négociation sera plus aisée pour l’acheteur si le vendeur doit vendre vite. C’est souvent le cas lors d’une mutation, d’un divorce ou d’un prêt relais en cours. Autre indice : si le bien est mis en vente depuis longtemps, c’est qu’il est très certainement positionné trop haut.
Bon à savoir : les propriétaires qui vendent en direct surestiment généralement leur bien, un agent immobilier aura tendance à être dans le marché car son objectif et de vendre rapidement. Il saura aussi si une remise peut être envisagée.
 

Présenter un plan de financement convaincant

Un vendeur sera sensible à la solidité du financement surtout s’il a déjà eu des propositions non abouties pour cause de non obtention de prêt. Venir avec un dossier sérieux et préparé indiquant un apport personnel conséquent ou un financement garanti peut faire la différence et accélérer une négociation à la baisse. Un courtier en crédit immobilier peut très facilement rassembler plusieurs offres de prêts potentielles personnalisées et réalistes.
 

21 Nov 2016

Ils nous ont fait confiance