Acheter son logement, toujours tendance en 2017

Le marché immobilier, en pleine effervescence depuis le début de l’année, est porté par la volonté des Français de profiter des taux de crédits qui n’augmentent plus et restent encore très bas. La présidentielle n’est pas décisive dans leur décision de passer à l’acte.

Les acquéreurs sont là

Selon une étude de Logic-Immo.com, près de 8 candidats à l’achat sur 10 sont convaincus que c’est le bon moment pour devenir propriétaire. Il faut dire que les taux de Avec le ressenti d’une hausse des prix et des taux d’intérêt… les acquéreurs en 2017 ont le sentiment de bénéficier d’un moment de grâce et sont beaucoup plus pressés qu’ils ne l’étaient un an plus tôt. », commente Stéphanie Pécault, Responsable des Etudes chez Logic-Immo.com.

Même avec des prix de l’immobilier à la hausse, «la remontée lente des taux d’intérêt ne décourage pas les acquéreurs ; au contraire, elle déclenche les achats de ceux qui ne veulent pas laisser échapper l’opportunité de s’endetter aux taux actuels. On ne sent pas pour l’instant l’effet ralentisseur qui caractérise habituellement les années électorales», explique Stéphane Theuriau, président du directoire de Cogedim. Les ménages en tout cas continuent à être actifs sans trop se poser de questions, persuadés que si les taux remontent ils ne pourront plus s’acheter un appartement ou une maison aussi grands ou aussi bien placés. Ils font donc comme si l’élection ne changeait rien. Même calcul pour ceux qui investissent en vue de leur retraite dans un objectif patrimonial.

2017 année charnière

Durant toute l’année 2016, exceptionnelle pour le marché immobilier, les professionnels avaient unanimement constaté et salué le retour de primo-accédants, ces ménages locataires qui profitent pour leur premier achat des taux bas, la première étape dans la constitution de leur patrimoine immobilier. En plus des taux historiquement bas, les acquéreurs particuliers avaient pu profiter du dispositif  Pinel qui fonctionne bien pour l’investissement locatif (mais qui il va prendre fin en décembre) et du PTZ (prêt à taux zéro) qui soutient la demande des primo-accédants. 2017 devrait être une année charnière. Pour l’instant, les ménages s’empressent de profiter de ces dispositifs tant qu’ils sont là. D’où ce besoin d’aller vite.

20 Avr 2017

Ils nous ont fait confiance