• Simulation en
    moins de 3 min
    Vous avez besoin d'un prêt immobiler
    au meilleur taux ?
    Offre 100% personnalisée Offre 100%
    personnalisée
    Réponse rapide en 24h Réponse rapide
    en 24h
     
    Meilleurs taux* Meilleurs
    taux*
    Plus de 100 banques partenaires Plus de 100 banques
    partenaires
    *Voir conditions auprès de nos conseillers

Achat immobilier : quelle marge de négociation pour une maison ?

27 Sept. 2019
Achat immobilier : quelle marge de négociation pour une maison ?
Dans l'ancien, les prix de vente des maisons n'avaient pas progressé autant depuis 2012 mais les ventes restent très soutenues. En conséquence de quoi, les marges de négociation atteignent aussi un plancher historique.

Prix des maisons : + 4,8 % en 1 an

Sur les douze derniers mois, le prix des logements anciens progressent ainsi de 4,4 % pour atteindre 3 605 € du m², mais ce sont le prix des maisons qui augmentent le plus rapidement, selon le baromètre LPI-SeLoger. En effet, ceux-ci progressent de +4.8%, soit « un rythme qui ne s'était pas observé depuis la fin de l'hiver 2012 » fait remarquer Michel Mouillart, porte-parole du baromètre LPI-SeLoger. Le niveau exceptionnellement bas des taux de prêt immobilier, la baisse des exigences bancaires en matière d'apport personnel et l'allongement de la durée des prêts permettent à un maximum d'aspirants propriétaires de concrétiser leur projet immobilier cet automne. Le marché de l'immobilier n'a jamais été aussi dynamique avec un volume des transactions très nettement orienté à la hausse. Une « augmentation qui se poursuit à un rythme annuel très soutenu et presque partout, voisin de 20 % » constate Michel Mouillart.

Pouvoir de négociation faible et au cas par cas

Résultante logique de cette forte poussée de la demande, le niveau moyen des marges de négociation atteint son plus bas niveau. En juillet, pour une maison, elles se limitaient à 4% du prix de vente affiché. Dans une large partie du territoire maintenant, compte tenu du dynamisme dont la demande fait preuve, l'offre de biens à la vente tend à se raréfier. Le rapport de force entre acheteurs et vendeurs est clairement en faveur de ces derniers.

Face à cette situation, les acquéreurs préfèrent renoncer à leur pouvoir de négociation pour faire augmenter leurs chances de signer le compromis de vente du logement convoité. Une discussion peut néanmoins s'engager, le cas échéant, sur le secteur géographique, les défauts éventuels, l'urgence de la vente… Sachant en outre que bon nombre de vendeurs ont tendance à surestimer la valeur réelle de leur bien, il est donc encore possible de faire une offre d'achat sous le prix affiché, en restant raisonnable.

Alexandre Lefrançois
Directeur de l'animation du réseau franchisé
Alexandre LEFRANCOIS , a toujours évolué dans l'univers de la finance et du crédit immobilier (HSBC,UCB et GE MONEY BANK en tant que responsable de secteur sur le Val d'Oise). 2014, il décide de rejoindre le Groupe ACECREDIT d'abord comme Animateur de réseau puis aujourd'hui en tant que Directeur de l'animation du réseau franchisé afin de piloter son expansion et la croissance du chiffre d'affaires.