5 raisons d’investir en nue-propriété

L’achat en nue-propriété permet d’acquérir un bien à moindre coût. Le droit de propriété est en effet séparé entre le droit de disposer du bien et le droit de l’utiliser. Au terme du démembrement, le nu-propriétaire récupère la pleine propriété. Une opération financière très avantageuse.

Acheter à moindre coût

L’achat d’un bien en nue-propriété est bien moins cher. Du fait de l’absence de jouissance immédiate au profit de l’usufruitier, il bénéficie d’une décote pouvant aller jusqu’à 40%. La durée de l’usufruit est variable, entre 10 et 20 ans, le plus souvent 15 ans. Pendant cette période, que l’on appelle le démembrement, le nu-propriétaire est exonéré des charges de l’immeuble.

Optimiser sa fiscalité

Jusqu’au terme du démembrement, le nu-propriétaire n’est pas imposé sur le revenu ou la taxe foncière puisqu’il ne perçoit pas les loyers. Il peut en revanche réduire sa base IFI puisque c’est l’usufruitier qui déclare le bien dans son patrimoine imposable. De plus, les droits de donation dans le cadre de la succession sont uniquement calculés sur la valeur de la nue-propriété.

Développer son patrimoine

L’intérêt de la nue-propriété est de pouvoir acheter des biens à crédit en bénéficiant d’une décote. Les intérêts du prêt immobilier sont alors déductibles des autres revenus fonciers si le bailleur est imposable sur le revenu ou s’il est un bailleur social. Il est même possible de diversifier ses investissements par un achat en viager ou de parts dans des SCPI spécialisées en nue-propriété.

Préparer sa retraite

L’achat d’un bien en nue-propriété est idéal pour bénéficier d’une rente à la retraite. Même à partir de 50 ans, le nu-propriétaire peut prévoir de toucher des loyers à 65 ans tout en bénéficiant d’une décote de 35%. D’autant qu’ils seront déplafonnés d’ici là. Par exemple, pour une valeur de 200 000€, l’achat s’élèvera à 130 000€ d’où des mensualités moins importantes. Il est également possible de revendre avant le terme du démembrement, il existe un marché secondaire pour ce type d’acquisition.

Récupérer un bien en bon état

Le bien étant entretenu par l’usufruitier pendant toute la période de démembrement, le nu-propriétaire récupère un bien en très bon état. Attention toutefois, l’usufruitier est tenu d’assurer l’entretien et les réparations des parties privatives et des parties communes de l’immeuble. En revanche, les travaux touchant le gros œuvre incombent au nu-propriétaire.

25 Juil 2020

Ils nous ont fait confiance