3,5 millions de Français ont un projet d’achat immobilier

La France compterait 3,5 millions de futurs acquéreurs immobiliers (+13% de porteurs d’un projet immobilier par rapport à début 2019), d’après l’Observatoire Immobilier du site d’annonces Logic-Immo. Le marché reste en faveur des vendeurs, nettement moins nombreux.

Effet d’aubaine des taux d’intéret

Boosté par des conditions de crédit exceptionnellement favorables aux futurs acquéreurs de bien immobilier, l’appétit des Français pour le logement ne se dément pas. Une étude réalisée par l’Observatoire du Moral Immobilier Logic-Immo en collaboration avec Kantar TNS estime à 3,5 millions le nombre d’acheteurs potentiels en recherche active, soit une progression de 400 000 personnes par rapport à janvier 2019. Face à eux, 2,2 millions de vendeurs seulement malgré une hausse de 100 000 par rapport à janvier dernier. Soit un ratio acheteurs/vendeurs qui s’améliore de +8% pour les vendeurs et qui confirme un réel rapport de force entre les deux cibles.

Malgré ce déséquilibre,  le moral des futurs acquéreurs se maintient au beau fixe puisque 8 porteurs de projet sur 10 pensent que c’est le moment de se lancer dans un achat immobilier  et 85 % des Français porteurs d’un projet immobilier interrogés estiment (à raison) que les taux d’intérêt sont attractifs. L’observatoire Crédit Logement / CSA a constaté que les taux en juillet ressortaient en moyenne à 0,96% sur 15 ans, 1,14% sur 20 ans et 1,37% sur 25 ans.

La réalité des prix acceptée

Et si 50% des futurs acheteurs pensent que les prix vont rester stables dans les 6 prochains mois, ils sont 40% à penser qu’ils vont encore augmenter et seulement 10% à miser sur une baisse. Séverine Amate, porte-parole de Logic-Immo note à ce sujet que « les futurs acquéreurs semblent se réconcilier de plus en plus avec les prix pratiqués. Entre enthousiasme et résilience, la part de ceux qui jugent les prix globalement réalistes est en progression ».

Les ménages qui veulent acheter sont ainsi relativement optimistes sur la conjoncture. « Pour 63% des futurs acheteurs, le niveau de vie en France au cours des 6 prochains mois va rester stationnaire dans l’ensemble », précise l’étude. Pour 21% des futurs acheteurs, le niveau de vie va se dégrader et enfin pour 16% d’entre eux il va s’améliorer. « Dotés d’un pouvoir d’achat immobilier musclé par des taux très attractifs et convaincus d’une certaine stabilité des prix dans les prochains mois, près de 8 futurs acheteurs sur 10 pensent que c’est le moment de se lancer dans un achat immobilier. Un dynamisme qui devrait permettre au marché de frôler le million de transactions en 2019  » explique Séverine Amate.

30 Août 2019

Ils nous ont fait confiance