Taux immobilier octobre 2022

L’automne 2022 s’ouvre sur une hausse des taux de crédit immobilier.

Taux sur 7 ans
1.60%
Bon taux
0.95%
Taux excellent*
Taux sur 10 ans
1.60%
Bon taux
1.20%
Taux excellent*
Taux sur 15 ans
1.80%
Bon taux
1.33%
Taux excellent*
Taux sur 20 ans
1.90%
Bon taux
1.48%
Taux excellent*
Taux sur 25 ans
2.05%
Bon taux
1.69%
Taux excellent*

En effet, les valeurs continuent globalement de grimper. Mais dans le détail, tous les organismes bancaires ne procèdent pas de la même façon. La plupart des banques augmentent leurs taux de 20 à 30 centimes. Et d’autres, moins nombreuses, conservent des valeurs identiques au mois dernier.

Pour mieux comprendre les taux actuels, voici leur évolution en détail : 

  • Sur 7 ans, le taux moyen augmente et passe de 1,55 à 1,60 % soit + 0,05 point ;
  • Sur 10 ans, le taux du marché reste fixe sur 1,60 % ;
  • Sur 15 ans, le taux moyen augmente de 5 centimes et passe de 1,75 à 1,80 % ;
  • Sur 20 ans, le taux moyen passe de 1,85 à 1,90 % ;
  • Sur 25 ans, le taux du marché reste inchangé et s’établit toujours à 2,05 %.

Du côté des taux mini : 

  • Sur 7 ans le taux mini augmente très légèrement et passe de 0,94 à 0,95 % ;
  • Sur 10 ans, le meilleur taux passe de 1,10 à 1,20 %, soit une hause de 10 centimes ;
  • Sur 15 ans, le taux mini augmente de 3 centimes et passe de 1,30 à 1,33 % ; 
  • Sur 20 ans, le meilleur taux reste fixe sur 1,48 % ;
  • Sur 25 ans, même constat, le taux mini reste fixe sur 1,69 %.

Ainsi, on constate que les taux immobiliers augmentent majoritairement mais que toutefois quelques valeurs stagnent par rapport au mois dernier. Une situation qui illustre bien le fait que toutes les banques n’adoptent pas la même stratégie et que pour un projet réussi, il est recommandé de faire jouer la concurrence. 

L’analyse d’Ace Crédit

Depuis le début de l’année 2022, les taux de crédit immobilier augmentent progressivement et ne semblent pas près de s’arrêter. En effet, la hausse se poursuit en ce premier mois d’automne. Mais même si la tendance est clairement à la hausse, il n’en reste pas moins que certaines banques font le choix de conserver leurs taux du mois dernier. Une aubaine pour ceux qui recherchent le meilleur taux pour concrétiser leur projet !

Par ailleurs, les taux d’usure ont été réévalués ce 1er octobre. Pour les crédits immobiliers sur 20 ans et plus, celui-ci atteint les 3,05 %, de quoi redonner de la marge aux établissements bancaires et de l’air aux emprunteurs. Pour rappel, le taux d’usure est le taux maximal (TAEG, incluant les frais inhérents au crédit) auquel les banques peuvent vous prêter. Un taux d’usure plus haut permet donc à plus de dossiers, auparavant exclus du crédit, d’être à nouveau finançables. Ce taux d’usure est calculé tous les trimestres par la Banque de France sur la base des taux moyens pratiqués par les établissements bancaires ajoutés d’un tiers. 

Ainsi, malgré la hausse des taux, il reste des opportunités à saisir. Pour un projet réussi, le maître mot c’est de comparer. Un courtier peut vous aider à effectuer ce travail qui peut être chronophage.

« Après plusieurs mois de hausse des taux de crédits et un seuil de taux d’usure trop bas, le mois d’octobre devait être le mois d’une accalmie. Le taux d’usure a en effet dépassé la barre des 3 % et a ouvert une fenêtre de tir qui profite aux acquéreurs. Une embellie possiblement de courte durée, car certaines banques ont aussitôt augmenté leurs taux de crédit. Est-ce le bon moment pour acheter un bien immobilier ? A se concentrer uniquement sur le taux d’usure et le taux du crédit, on oublie que chaque projet immobilier est unique et que le profil des acquéreurs nécessite une approche ad hoc pour mettre en valeur les atouts de son dossier en fonction des particularités de chaque banque. Avant de conclure que la conjoncture est un obstacle à une acquisition immobilière, l’aide d’un professionnel est plus qu’utile pour avoir une vision globale du marché et une autre perspective des solutions qui existent. Ainsi les courtiers Ace Crédit deviennent des créateurs de solution », conclut Antonio Carneiro directeur commercial d’Ace Crédit.

Ils nous ont fait confiance