Taux immobilier mars 2020

Des taux immobiliers en stagnation, propices à vos investissements

Taux sur 7 ans
0.24%
Taux le plus bas
0.65%
Taux moyen*
Taux sur 10 ans
0.40%
Taux le plus bas
0.75%
Taux moyen*
Taux sur 15 ans
0.64%
Taux le plus bas
1.00%
Taux moyen*
Taux sur 20 ans
0.77%
Taux le plus bas
1.20%
Taux moyen*
Taux sur 25 ans
1.07%
Taux le plus bas
1.45%
Taux moyen*
Taux sur 30 ans
1.55%
Taux le plus bas
1.80%
Taux moyen*

En ce mois de mars, les taux immobiliers stagnent sur des valeurs très basses, ce qui est une bonne nouvelle pour tous ceux qui ont un projet à concrétiser. C’est ce qu’illustre le baromètre Ace Crédit du mois de mars.
Ainsi, les taux mini, ceux réservés aux meilleurs dossiers, affichent 0,64% seulement sur 15 ans, et 0,77% sur 20 ans. Les taux immobiliers du marché ne sont pas en reste, et s’établissent à 1% sur 15 ans ou encore 1,20% sur 20 ans. De très légères remontées sont à noter sur les durées supérieures à 20 ans : ces hausses minimes permettent simplement aux banques d’équilibrer octroi de crédit et collecte d’épargne, et de respecter donc les règlementations Bâle II, III et IV. Le niveau des taux du crédit immobilier n’en demeure pas moins favorable à tous les projets, qu’il s’agisse de financer un achat immobilier ou de renégocier un crédit en cours pour obtenir un meilleur taux.
 

… Mais des recommandations du HCSF qui impactent le crédit immobilier

Si les valeurs relevées ce mois-ci demeurent attractives, les récentes recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière (le HCSF) auprès des banques influent néanmoins sur l’accès au crédit immobilier. Pour rappel, il s’agit pour les établissements bancaires de ne plus octroyer de prêt immobilier sur des durées supérieures à 25 ans, ou impliquant un taux d’effort dépassant les 33%. Des mesures qui impactent les ménages modestes, ainsi que ceux qui réalisent des investissements locatifs.
L’apport personnel est dès lors à nouveau conseillé, afin de réduire le montant de l’emprunt. Pour rappel, un minimum de 10% permet de couvrir les frais de notaire et de garantie.

Dans ce contexte, le courtier demeure un atout de poids

Dans ce contexte, l’appui d’un courtier s’avère également précieux, cet expert du crédit sachant frapper aux bonnes portes pour concrétiser les projets de ses clients. Par exemple, le courtier peut orienter un investisseur vers ses partenaires bancaires acceptant un allongement de la durée d’emprunt jusqu’à 25 ans (sachant que l’investissement locatif est souvent souscrit sur 10 ou 15 ans habituellement). Cet allongement de durée permet de baisser le montant de la mensualité, et donc de respecter le taux d’effort de 33% maximum.
Pour tout projet lié au financement de votre patrimoine immobilier, un courtier Ace Crédit vous conseille. Il met son expertise à votre service et négocie pour vous le crédit immobilier sur-mesure en fonction de votre projet.

Ils nous ont fait confiance