Taux immobilier mai 2020

Les taux en hausse en ce mois de mai

Taux sur 7 ans
0.32%
Taux le plus bas
0.80%
Taux moyen*
Taux sur 10 ans
0.46%
Taux le plus bas
0.85%
Taux moyen*
Taux sur 15 ans
0.64%
Taux le plus bas
1.10%
Taux moyen*
Taux sur 20 ans
0.77%
Taux le plus bas
1.30%
Taux moyen*
Taux sur 25 ans
1.08%
Taux le plus bas
1.60%
Taux moyen*
Taux sur 30 ans
1.45%
Taux le plus bas
1.90%
Taux moyen*

Progressivement, les acteurs du secteur immobilier rouvrent leurs portes, à l’heure du déconfinement. Et c’est sur des taux immobiliers en hausse que s’est ouvert le mois de mai. Une hausse générale constatée sur l’ensemble des durées de prêt immobilier. Néanmoins, ces augmentations se font dans un contexte de taux très bas. A l’arrivée, les valeurs demeurent donc tout à fait favorables aux projets, que l’on puisse prétendre à un taux mini ou que l’on bénéficie d’un taux du marché.

Ainsi, il est possible d’emprunter dès 0,77% sur 20 ans pour les meilleurs profils, et à 1,30% sur la même durée pour tout emprunteur.
 

L’analyse d’Ace Crédit

Comme au mois d’avril, le mois de mai s’inscrit donc à la hausse. Malgré cette tendance, les taux demeurent attractifs et les mensualités de prêts immobiliers ne subissent pas de grande modification. Ainsi, 200 000€ empruntés sur 20 ans avant la crise COVID19, en novembre 2019 se traduisaient par des mensualités de crédit immobilier de 928,74€ (hors assurance, hors frais de notaire), avec un taux de 1,10%. En mai 2020, avec un taux qui passe à 1,30%, les mensualités s’élèvent alors à 946,80€ (hors assurance et frais de dossier), une différence minime de moins de 20 euros.

Les banques, après deux mois d’activité ralentie, vont de leur côté certainement chercher à rattraper leur retard, ayant toujours d’importants objectifs à réaliser en termes d’octroi de crédits immobiliers et de nouveaux clients. En parallèle, elles pourront aussi se montrer plus sélectives et demander davantage de garanties. Si la pérennité de l’emploi demeure un élément important, présenter un apport personnel à hauteur de 10% à 15% est également conseillé. Pour bâtir un dossier solide et solliciter les banques les plus à même de proposer le financement sur-mesure, l’accompagnement d’un courtier en crédit immobilier sera alors un véritable atout pour l’emprunteur.

« La tendance des taux est scrutée depuis quelques semaines comme un indicateur de la dynamique immobilière. Sans grande variation possible dans l’immédiat, la plus belle des impulsions vient dans les faits des intentions de l’offre et de la demande du monde de l’immobilier qui dans son ensemble sont restées intactes depuis le début du déconfinement. Le moral des acquéreurs au beau fixe, des conditions de taux maitrisées, des experts en crédit immobilier mobilisés, un cocktail gagnant pour redémarrer la reprise dans des conditions optimales. » conclut Antonio Carneiro directeur commercial d’Ace Crédit.

Ils nous ont fait confiance