Taux immobilier juin 2020

Des taux stables et d'autres en baisse en ce mois de juin

Taux sur 7 ans
0.39%
Taux le plus bas
0.80%
Taux moyen*
Taux sur 10 ans
0.56%
Taux le plus bas
0.95%
Taux moyen*
Taux sur 15 ans
0.74%
Taux le plus bas
1.15%
Taux moyen*
Taux sur 20 ans
0.87%
Taux le plus bas
1.30%
Taux moyen*
Taux sur 25 ans
1.18%
Taux le plus bas
1.60%
Taux moyen*
Taux sur 30 ans
1.45%
Taux le plus bas
1.90%
Taux moyen*

Après 55 jours de confinement, le marché immobilier reprend ses marques petit à petit. Les banques, les agences immobilières, les notaires et autres acteurs du secteur immobilier ont en effet repris leur activité depuis le 11 mai dernier. Si le Covid-19 a eu raison des taux d’intérêts immobiliers pendant les 8 semaines de confinement et engendré une hausse générale, le déconfinement a ralenti leur progression et a même apporté son lot de baisses. Elles concernent principalement les banques qui avaient fortement augmenté leurs taux les semaines précédentes.

Ainsi, il est possible d’emprunter dès 0,87% sur 20 ans pour les meilleurs dossiers et à 1,30% en moyenne pour la même durée.
 

L’analyse d’Ace Crédit

Contrairement au mois de mai, pas de grands mouvements des taux n’ont été relevé au mois de juin. Les barèmes transmis par nos partenaires bancaires révèlent en effet que les taux se maintiennent en ce premier mois d’été.

Ainsi, les emprunteurs peuvent toujours profiter de taux d’intérêts historiquement bas. En effet, il est possible d’emprunter à 1,15% sur 15 ans et 1,30% sur 20 ans. Pour les meilleurs dossiers, il est même possible de négocier des taux d’emprunts inférieurs à 1% sur les durées allant de 7 à 15 ans. Vous pouvez emprunter à partir de 0,39% sur 7 ans, 0,56% sur 10 ans, 0,74% sur 15 ans et 0,87% sur 20 ans. Les conditions de crédit restent donc idéales pour les emprunteurs.

Quelques baisses de 0,20 à 0,40% sont même constatées. Elles reflètent le souhait des banques, ayant fortement augmenté leurs taux pendant le confinement, de se repositionner afin de concurrencer les autres établissements et continuer ainsi à attirer de nouveaux clients. Cette stratégie est révélatrice d’une tendance en ce mois de juin : les banques sont désireuses de rattraper le retard dû au Covid-19.

De l’autre côté, les Français, dont l’intention d’achat a repris de plus belle, restent soucieux sur la faisabilité de leur projet. C’est d’ailleurs une des priorités des établissements bancaires : écarter tout risque de contentieux en étudiant attentivement les dossiers d’emprunteurs. Néanmoins, la négociation reste possible et elle est d’autant plus envisageable pour les meilleurs profils d’emprunteurs.

« Des conditions de taux dans l’ensemble assez stables dans un environnement où le moral des acquéreurs est bon pour entamer cette 2ème phase post déconfinement. Les exigences d’octroi sont quant à elles renforcées, nécessitant une analyse affinée des demandes de crédit et appelant plus que jamais l’accompagnement personnalisé de chaque emprunteur par un Expert en crédit immobilier », conclut Antonio Carneiro directeur commercial d’Ace Crédit.

Ils nous ont fait confiance