Taux immobilier juin 2019

Emprunter / renégocier son crédit : c'est le moment !

Taux sur 7 ans
0.15%
Taux le plus bas
0.70%
Taux moyen*
Taux sur 10 ans
0.50%
Taux le plus bas
0.85%
Taux moyen*
Taux sur 15 ans
0.75%
Taux le plus bas
1.15%
Taux moyen*
Taux sur 20 ans
0.95%
Taux le plus bas
1.35%
Taux moyen*
Taux sur 25 ans
1.20%
Taux le plus bas
1.55%
Taux moyen*

Avec une moyenne de 1.29 %, jamais les taux n’ont été aussi bas, pour le plus grand bonheur des emprunteurs !

Particuliers avec un projet d’achat immobilier, c’est maintenant qu’il faut passer à l’acte. Dans le rapport de l’Observatoire Crédit Logement / CSA pour le mois de mai 2019, on apprend effectivement que les taux des crédits immobiliers se sont établis en moyenne à 1,29% (hors assurance), soit leur plus bas niveau historique. Un record qui dépasse de loin le précédent, enregistré en novembre 2016 (1,33%). Et cette tendance est en train de se poursuivre en juin : selon les données d’Ace Crédit, les meilleurs dossiers peuvent même décrocher du 0.55 % sur 10 ans, 0.75 % sur 15 ans et 0.95 % sur 20 ans (hors assurance). Même les taux longue durée sont concernés par cette baisse : obtenir 1.80 % sur 30 ans est devenu la norme, apportant ainsi une facilité d’emprunt aux ménages modestes.

En cette période pré-estivale, généralement synonyme de fortes demandes de crédits, les taux des crédits immobiliers restent donc toujours et encore très bas, un peu en raison de la concurrence entre les établissements bancaires, mais surtout du fait de conditions de financement et de refinancement de la production particulièrement favorables : l’abondance de ressources d’épargne bon marché et l’impact de la politique monétaire suivie par la BCE expliquent cela. Au niveau bas des taux s’ajoute celui historiquement long des délais de remboursement octroyés par les banques. Les candidats à la propriété n’hésitent plus à s’endetter de plus en plus longtemps pour pouvoir acheter au prix du marché, à la hausse. A 228 mois (19 ans), le délai moyen, qui augmente légèrement d’un mois par rapport à avril, est supérieur d’environ deux ans et demi à ce qu’il était en 2014.

Cette embellie profite également à ceux qui ont déjà un prêt en cours. Notre conseil : ne pas hésiter à renégocier le taux auprès de sa banque ou de faire racheter son prêt à un meilleur taux en sollicitant les services d’un courtier en crédit immobilier. Cette opération de rachat est particulièrement intéressante pour tout détenteur d’un crédit souscrit début 2016 ou même avant dans la mesure où le prêt en cours n’a pas dépassé la moitié de sa durée, l’écart entre les deux taux est au moins de 0.8 point et le capital restant à rembourser s’élève à 70 000 euros minimum.

Ils nous ont fait confiance