Taux immobilier janvier 2020

Quels sont les taux de crédits immobiliers en ce mois de janvier 2020 ?

Taux sur 7 ans
0.24%
Taux le plus bas
0.65%
Taux moyen*
Taux sur 10 ans
0.46%
Taux le plus bas
0.80%
Taux moyen*
Taux sur 15 ans
0.66%
Taux le plus bas
1.00%
Taux moyen*
Taux sur 20 ans
0.80%
Taux le plus bas
1.15%
Taux moyen*
Taux sur 25 ans
0.99%
Taux le plus bas
1.40%
Taux moyen*
Taux sur 30 ans
1.22%
Taux le plus bas
1.75%
Taux moyen*

En ce début d’année 2020, les taux de crédit immobilier ne connaissent pas un mouvement prononcé. En effet, les taux d’intérêts stagnent pour la plupart, à savoir sur les durées de 7, 10, 15 et 20 ans et d’autres baissent sur les longs emprunts de 25 et 30 ans. Un début d’année en douceur toujours aussi favorable aux futurs emprunteurs qui souhaitent concrétiser leur projet immobilier.

Le mois de janvier ouvre l’année avec des valeurs qui semblent inchangées depuis la fin 2019. Mais dans le détail, certains établissements ont pu légèrement augmenter leur barème. Cependant, les hausses restent faibles, elles  rejoignent notamment le mouvement des OAT, qui sortent du négatif pour s’établir à +0,13% en début janvier.

Malgré les quelques hausses constatées, les conditions d’emprunt restent toujours aussi favorables. En effet, il est possible d’emprunter sur 20 ans à 1,15% au taux moyen et les meilleurs dossiers peuvent même emprunter dès 0,80%. D’une manière générale, l’on peut dire de la hausse des taux qu’elle permet la régulation du nombre de dossiers transmis en banque, quand une baisse suggère elle, l’ouverture. Après ce redémarrage de début d’année, les banques pourraient donc être plus enclines à proposer des financements compétitifs.

Les prochains baromètres devraient donc être toujours aussi favorables aux emprunteurs qui souhaiteraient solliciter un crédit immobilier.
Hormis les taux immobiliers, l’année 2020 débute sur de bonnes nouvelles. La taxe d’habitation est supprimée pour 80% des ménages, les 20% restants pourront bénéficier d’allègements successifs jusqu’à la suppression totale prévue pour 2023.

Du côté des prêts aidés, le PTZ dans le neuf a été reconduit jusqu’au 31 décembre 2020 pour les zones B2 et C, dites « détendues ». Les dispositifs de défiscalisation comme le Denormandie, le Cosse, le Malraux ou encore le Censi-Bouvard ont été prolongés.

Une prime de transition énergétique appelée « MaPrimeRenov » a été créée pour encourager les propriétaires à rénover leur logement. Instaurée depuis le 2 janvier 2020, elle va permettre aux propriétaires éligibles de bénéficier d’une prime plafonnée à 20 000€ par logement sur 5 ans.

Autre bonne nouvelle, il est désormais possible d’acquérir son logement social tout en restant locataire des parties communes pendant 10 ans. La gestion des parties communes et la majeure partie des frais attenants restent à la charge du bailleur durant les 10 années qui suivent l’achat.

Ils nous ont fait confiance