Taux immobilier décembre 2022

La hausse des taux de prêt immobilier initiée en début d’année se poursuit en décembre

Taux sur 7 ans
2.10%
Bon taux
1.75%
Taux excellent*
Taux sur 10 ans
2.15%
Bon taux
1.72%
Taux excellent*
Taux sur 15 ans
2.25%
Bon taux
1.70%
Taux excellent*
Taux sur 20 ans
2.40%
Bon taux
1.85%
Taux excellent*
Taux sur 25 ans
2.55%
Bon taux
1.95%
Taux excellent*

Les barèmes bancaires sont tombés et les taux immobiliers ne dérogent pas à la règle ce mois-ci. En effet, la hausse initiée depuis le début de l’année se poursuit encore en décembre. Le taux moyen sur 20 ans s’établit aujourd’hui ainsi à 2,40 % contre 2,25 % en novembre. Quant au taux mini sur 20 ans, il passe de 1,75 à 1,85 %. Une hausse attendue par les professionnels du secteur qui restent tout de même ouverts au financement.

Les taux immobiliers dans le détail

Du côté des taux moyens, les hausses sont identiques sur toutes les durées puisque les taux enregistrés en novembre augmentent tous de 15 centimes en décembre.

  • le taux moyen sur 7 ans progresse de 15 centimes et affiche désormais 2,10 % ;
  • sur 10 ans, le taux moyen est à présent de 2,15 % (+ 15 centimes);
  • sur 15 ans, le taux s’établit à 2,25 %, soit une progression de 15 centimes ;
  • le taux moyen sur 20 ans a lui aussi bondi de 15 centimes et passe à 2,40 % ;
  • le taux immobilier moyen sur 25 ans est de 2,55 % (+ 15 centimes également).

Les taux mini n’échappent pas à la dynamique haussière, les augmentations varient entre 5 et 40 centimes.

  • le taux mini sur 7 ans affiche 1,75 % (+ 40 centimes) ;
  • sur 10 ans, le taux a également progressé de 40 centimes, affichant 1,72 % ;
  • le taux mini sur 15 ans est de 1,70 %, soit + 10 centimes par rapport à novembre ;
  • le meilleur taux sur 20 ans s’établit à 1,85 % (+ 10 centimes) ;
  • le taux mini sur 25 ans a augmenté de 5 centimes et affiche 1,95 %.

L’analyse d’Ace Crédit

A la lecture des barèmes bancaires, nous constatons que tous les taux moyens et mini sur les 5 durées augmentent sans exception. Les hausses varient entre 5 et 40 centimes. Cette augmentation s’explique par l’augmentation des taux directeurs de la banque centrale européenne et des OAT à 10 ans comme références pour les indicateurs de taux des banques.  Ainsi les banques n’ont d’autre choix que de relever leurs taux pour compenser cette hausse du coût de l’argent.

Et cette hausse des taux de crédit immobilier pourrait bien se poursuivre. En effet, certaines banques estiment que pour éviter de financer à perte, les taux devraient même dépasser les 3 %. Une situation qui n’est pas si inhabituelle comme l’expliquait le Gouverneur de la banque de France, François Villeroy de Galhau : « Tout le monde semble avoir un peu oublié, mais le crédit immobilier est plutôt de l’ordre de 2 à 3 % habituellement ». Il rappelle que cela n’a pas empêché l’immobilier de bien se financer.

« Cette fin d’année n’échappe pas à la tendance haussière qu’enregistre le marché des taux immobilier depuis onze mois. Une tendance de fond qui a également un autre impact sur le marché de l’immobilier. Avec la hausse des taux de crédit, le stock des biens à vendre augmente, ce qui a pour conséquence logique d’entamer un cycle baissier au niveau des prix de l’immobilier.

Alors faut-il prendre son mal en patience ? La conjoncture est, en effet, favorable aux acquéreurs qui ont la vertu de la patience. Pour autant gardons en tête que l’attente ne devra pas être de longue durée car l’augmentation des taux va se poursuivre en 2023, en renchérissant le coût global d’un crédit. Alors attendre des baisses de prix pourrait s’avérer un mauvais calcul compte tenu de la variation des taux des crédits.

Ainsi avec les fêtes de fin d’année et en attendant les nouvelles perspectives pour l’année 2023, anticiper et préparer son dossier est la stratégie à adopter. Pour y parvenir, l’aide d’un courtier en crédit est un atout à ne pas négliger », conclut Antonio Carneiro, Directeur Commercial d’Ace Crédit.

Ils nous ont fait confiance