Taux immobilier avril 2022

Confirmation de la hausse des taux de crédit immobilier initiée en mars

Taux sur 7 ans
0.95%
Bon taux
0.45%
Taux excellent*
Taux sur 10 ans
1.05%
Bon taux
0.55%
Taux excellent*
Taux sur 15 ans
1.25%
Bon taux
0.80%
Taux excellent*
Taux sur 20 ans
1.35%
Bon taux
0.90%
Taux excellent*
Taux sur 25 ans
1.55%
Bon taux
1.10%
Taux excellent*

Les banques ont communiqué leurs barèmes d’avril 2022 et le moins que l’on puisse dire est que ce mois-ci confirme bien la hausse des taux initiée depuis mars.

Focus sur l’évolution des taux de crédit immobilier durée par durée :

  • Sur 7 ans, le meilleur taux augmente stagne et s’élève toujours à 0,45 % depuis mars ;
  • Sur 10 ans, le taux mini prend 5 centimes pour s’établir à 0,55 % ;
  • Sur 15 ans, le taux le plus bas reste fixe à 0,80 % ;
  • Sur 20 ans, même constat : le meilleur taux reste inchangé par rapport au mois dernier. Il s’élève ainsi à 0,90 % ;
  • Sur 25 ans, le meilleur taux enregistre 10 centimes de hausse et s’élève à 1,10 %.

Du côté des taux moyens, tous augmentent sans exception :

  • Sur 7 ans, le taux du marché augmente de 10 centimes et passe de 0,85 % à 0,95 % ;
  • Sur 10 ans, le taux moyen augmente de 5 centimes et s’établit à 1,05 % ;
  • Sur 15 ans, le taux du marché enregistre une hausse de 10 centimes et passe de 1,15 % à 1,25 % ;
  • Sur 20 ans, le taux du marché passe de 1,30 % à 1,35 %, soit une hausse de 5 centimes ;
  • Sur 25 ans, le taux moyen augmente de 15 centimes et passe de 1,40 % à 1,55 %.

Face à ces nouveaux barèmes, force est de constater que les taux augmentent pour la plupart. Seuls les taux mini sur 7, 15 et 20 ans restent fixes par rapport au mois dernier. Le mois d’avril s’inscrit donc bien dans une tendance haussière qui semble être partie pour durer.

L’ANALYSE D’ACE CRÉDIT

Nous y sommes, les taux de crédit immobilier augmentent de manière quasi unanime. Dans le détail, la hausse touche tous les taux moyens. Elle oscille entre 5 et 15 centimes. Du côté des taux mini, 3 meilleurs taux sur 2 restent fixes par rapport au mois dernier. Les autres, ceux sur 10 et 25 ans, augmentent de 5 et 10 centimes.

Les banques continueront-elles sur cette lancée ou avons-nous atteint un plafond ? Ce qui est certain c’est que cette augmentation reste tout de même maitrisée. Cette hausse traduit la volonté des banques de préserver leurs marges face à un coût de refinancement qui augmente.

Et comme nous vous l’expliquions lors de notre précédente analyse, les OAT (Obligations assimilables au Trésor) ont augmenté. En effet, elles ont progressé de 70 centimes depuis le début de l’année, sans oublier l’inflation ainsi que l’augmentation des prix des matières premières qui font partie des critères pris en compte par les banques avant de fixer leurs conditions. Les taux de crédit immobilier s’adaptent donc à ce contexte inflationniste qu’il faudra suivre avec attention dans les mois à venir.

Toutefois, il faut garder à l’esprit que les banques sont toujours ouvertes au financement. En effet, nous ne sommes qu’au début du 2ème trimestre, et atteindre leurs objectifs commerciaux restent leur priorité. Pour les ménages qui souhaiteraient concrétiser leur projet immobilier dans les meilleures conditions, sachez que l’accompagnement d’un courtier est plus que jamais utile. Ce professionnel du financement a pour but de vous dénicher la meilleure offre sur le marché. Pour y parvenir, votre courtier va tout d’abord analyser votre dossier pour définir votre capacité d’emprunt, ce qui va vous permettre de rechercher votre bien de manière efficace. Il interroge les banques et compare les offres qu’elles vous proposent. Et c’est là que son expertise entre en jeu. Votre courtier compare les conditions que les banques vous proposent et négocie les conditions optimales en mettant en avant vos points forts. Mais il ne recherche pas que le meilleur taux.

« Le climat international continue d’attiser l’inflation qui pèse actuellement sur une remontée généralisée des taux d’intérêts auprès de l’ensemble des banques de la place. Concrètement outre le renchérissement du budget alloué à une acquisition immobilière, c’est surtout la faculté d’obtenir son crédit aux meilleures conditions qui va devenir déterminante pour chaque français. Véritable expert du conseil en optimisation de plan de financement et un allié de poids pour décrypter toutes les ficelles dans l’obtention d’un crédit, le courtier en crédit immobilier se positionne plus que jamais en un tiers de confiance dans la mise en place d’un crédit entre un futur acquéreur et une banque partenaire. », conclut Antonio Carneiro directeur commercial d’Ace Crédit.

Ils nous ont fait confiance