Taux immobilier avril 2020

Les taux immobiliers en augmentation

Taux sur 7 ans
0.24%
Taux le plus bas
0.70%
Taux moyen*
Taux sur 10 ans
0.40%
Taux le plus bas
0.85%
Taux moyen*
Taux sur 15 ans
0.64%
Taux le plus bas
1.05%
Taux moyen*
Taux sur 20 ans
0.77%
Taux le plus bas
1.25%
Taux moyen*
Taux sur 25 ans
1.07%
Taux le plus bas
1.50%
Taux moyen*
Taux sur 30 ans
1.55%
Taux le plus bas
1.85%
Taux moyen*

Nous constatons en ce début du mois d’avril une hausse des taux du crédit immobilier. Une augmentation bien entendu liée à la situation actuelle, inédite, qui bouscule de nombreux secteurs, monde de l’immobilier y compris. Effet sur notre baromètre : les taux du marché, valables pour tout emprunteur, sont en augmentation de 5 centimes sur toutes les durées sauf pour les emprunts sur 10 ans, pour lesquels on constate une hausse de 10 centimes. Du côté des taux mini par contre, ceux réservés aux meilleurs dossiers, aucune variation n’est constatée. Quoi qu’il en soit, et même avec ces hausses, il reste possible d’emprunter dès 1,25% sur 20 ans hors négociation et au meilleur taux de 0,77% sur la même durée : les taux immobiliers demeurent donc favorables aux projets.

L’analyse d’Ace Crédit

Nous pouvons relier la hausse des taux du mois d’avril à la période de confinement bien entendu, mais aussi à la hausse des OAT (Obligations Assimilables au Trésor) et à la prise de risque des établissements bancaires. On observe ainsi un ralentissement de l’activité bancaire, même si le secteur continue de fonctionner, notamment grâce à la mise en place de solutions telle que la dématérialisation du traitement des demandes. Les banques prolongent, pour les dossiers déjà en cours, la validité des offres de prêt à 90 jours contre 30 habituellement. Mesure qui permet de donner plus de visibilité aux banques comme aux ménages. Autre mesure allant dans ce sens : la suspension de l’entrée en vigueur de la réforme Bâle 3, son report permettant aux établissements bancaires de se focaliser sur les conséquences du covid-19.

Enfin, notons que les recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) quant à elles, sont toujours en vigueur : pour rappel, ces recommandations incitent les banques à ne plus prêter sur des durées supérieures à 25 ans et à ne plus proposer de crédit immobilier induisant un taux d’effort de plus de 33%. Comme de nombreux acteurs du secteur, nous espérons que ces mesures soient assouplies ou adaptées compte tenu du caractère inédit de la situation actuelle.

« Les impacts réels de la situation actuelle ne seront vraisemblablement visibles que dans quelques mois, plus que jamais les conditions de taux se maintiennent favorables. Les courtiers d’Ace Crédit sont à vos côtés pour faire de votre recherche de financement, un instant précieux. Prenez soin de vous et de vos proches ! » conclut Antonio Carneiro directeur commercial d’Ace Crédit.

Ils nous ont fait confiance