Performance énergétique : peut mieux faire !

Selon une enquête menée par la Fédération interprofessionnelle du diagnostic immobilier (FIDI), seuls 2 % des logements sont économes en énergie, c’est-à-dire classés A ou B sur l’échelle de consommation d’énergie des logements (après un diagnostic de performance énergétique), soit une consommation inférieure à 90 kWh/m2/an. A l’opposé, 50 % du parc immobilier appartient aux classes les plus énergivores, de E à G, soit une consommation supérieure à 231 kWh/m2/an. C’est dans le Nord et dans l’Est de la France que l’on rencontre les logements les plus énergivores : 34 % sont classés en E et 9 % en G. À l’inverse, sur le littoral du Sud-Est, seulement 3 % du parc est classé en G et 38 % en D.

10 Mai 2011

Ils nous ont fait confiance